Elections Européennes : le gouvernement vole au secours de Nathalie Loiseau

Par
Mis à jour le Publié le

A deux semaines de l’échéance électorale, aucun faux pas n’est autorisé. La majorité verrouille donc sa communication.

Un porte-parole de campagne a été nommé, il y a moins de quatre jours. Une nomination à la dernière minute difficile à justifier. Durant les meetings, c’est presque à se demander qui est à la tête de la liste de la majorité.

Depuis le coup de pression du chef de l’état, le gouvernement est omniprésent dans cette campagne. Voilà une semaine maintenant que le Premier ministre, Edouard Philippe, ne manque aucun meeting de Nathalie Loiseau, quitte à faire de l’ombre à l’ancienne ministre.

A Strasbourg, il s’est exprimé durant plus de trente minutes, deux fois plus que ce qui était prévu. En coulisse, Emmanuel Macron suit de très près cette campagne. Le chef de l’Etat a demandé à ses équipes de lui transmettre chaque jour un tableau des déplacements des ministres sur le terrain.

Le message est clair, la liste Renaissance doit à tout prix devancer celle du Rassemblement National (RN). Car, en cas de défaite, le président perdrait de son influence à l’échelle européenne.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles