Des canicules plus longues, même avec un réchauffement limité à +2°C, selon une étude

Par
Mis à jour le Publié le

Canicules, sécheresses, pluies diluviennes... Déjà plus intenses et plus fréquents, les extrêmes météo des étés de l'hémisphère nord vont aussi durer plus longtemps, même avec un réchauffement de la planète limité à +2°C, selon une étude publiée lundi 19 août.

Les canicules de plus de deux semaines pourraient augmenter de 4% en moyenne.

Les périodes de 7 jours de précipitations importantes pourraient, elles, connaître une hausse de 26%.

Si les émissions de gaz à effet de serre ne diminuent pas de manière significative, on se dirige même vers un réchauffement de 3 degrés.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles