«L'adieu» (The Farewell), «Sol», «Les enfants du temps» : les 3 films à voir cette semaine au cinéma

Par CNEWS -
Mis à jour le Publié le

La chronique familiale «L'adieu» (The Farewell) pour laquelle l'héroïne Awkwafina a reçu un Golden Globe, la comédie «Sol»avec Chantal Lauby, et le film d'animation japonais «Les enfants du temps», voici les longs-métrages à ne pas manquer ce mercredi 8 janvier au cinéma.

«L’adieu» (The Farewell), de Lulu Wang

Le mensonge est-il bénéfique ? C’est la question que soulève le film sino-américain «L’adieu» (The Farewell) de Lulu Wang. Alors que leur grand-mère Nai Nai est atteinte d’une maladie incurable, les membres de la famille décident, en accord avec la tradition chinoise, de dissimuler la vérité à cette aïeule tant aimée, et prennent le mariage du petit-fils comme prétexte pour réunir la tribu une dernière fois. 

Si tous semblent se satisfaire de cette décision et profiter des ultimes instants de vie de Nai Nai, Billi, la petite-fille qui a grandi aux Etats-Unis – et a été éduquée dans une culture occidentale – a, quant à elle, beaucoup de difficultés à mentir à sa grand-mère et à taire ses sentiments. Interprétée par Awkwafina, sacrée diman­che meilleure actrice comique aux Golden Globes, cette jeune femme moins pudique que ses proches, va, à travers ce retour dans son pays natal, se rapprocher de ses racines et découvrir des rites qui lui étaient étrangers. Ce long-métrage intergénérationnel, qui s’inspire de la vie de la cinéaste, s’interroge sur la question du deuil, et oppose deux cultures sans jamais prendre parti.

«Sol», de Jézabel Marques

Derrière une légèreté apparente et un tempérament plutôt enjoué, Sol (Chantal Lauby) cache une plaie toujours vive. Cette chanteuse de tango argentin qui vit depuis des années à Buenos Aires, débarque à Paris pour renouer avec son petit-fils de 7 ans (Giovanni Pucci). Elle a, en effet, appris la mort de son propre fils, Raphaël, dont elle n’avait plus de nouvelles. Si les liens du sang sont immuables, l’absence a laissé des traces. Sol va devoir s’inventer une vie pour se rapprocher de sa belle-fille (Camille Chamoux) qui ne connaît même pas son existence. La réalisatrice Jézabel Marques signe une comédie drôle et touchante sur la transmission, qui met en scène deux femmes courageuses, aux caractères en apparence bien différents, mais qui sont confrontées au deuil et à la perte d’un seul et même homme qu’elles ont chacune profondément aimé.

«Les enfants du temps», de Makoto Shinkai

Six mois après sa sortie au Japon où il a cartonné au box-office avec pas moins de dix millions d’entrées, «Les enfants du temps», nouveau film d’animation de Makoto Shinkai, sort enfin dans les salles françaises. Jeune lycéen fugueur et sans-le-sou, Hodaka s’aventure dans Tokyo où il se retrouve à travailler pour une revue spécialisée dans les manifestations paranormales. Alors que la ville nippone est touchée par des pluies diluviennes – un événement sans précédent –, le héros va s’intéresser aux prêtresses du temps, et fera la connaissance de Hina, qui a le pouvoir de faire venir le Soleil. Mais ce don miraculeux ne sera pas sans risque pour la jeune demoiselle. Après «Your Name» sorti en 2016, le réalisateur japonais revient avec une fable initiatique au message écologique, qui offre des scènes visuellement très abouties et une bande originale qui vient servir ce récit bouleversant.

À suivre aussi

Théâtre Joël Pommerat réunit adolescents et robots dans un conte futuriste captivant
humour Nicolas Grand Duc, l’aristo fantasque de l’humour
Notre sélection des événements à ne pas manquer
idées sorties Notre sélection des événements à ne pas manquer

Ailleurs sur le web

Derniers articles