Brexit : Airbus monte le ton

Par
Mis à jour le Publié le

À deux mois du Brexit, prévu le 29 mars 2019, l’incertitude autour des négociations de sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne inquiète. Plusieurs entreprises ont d’ores et déjà décidé de quitter le Royaume-Uni. D’autres, comme Airbus, promettent qu’un Brexit sans accord aura des conséquences douloureuses. 

Car pour le patron d’Airbus c’est très clair. Un Brexit sans accord est inenvisageable. Pour lui, c’est une honte, que deux ans après le référendum, les entreprises ne connaissent toujours pas les conséquences du divorce avec l’Union européenne.

 «Bien sûr, il n'est pas possible de déplacer nos grandes usines britanniques vers d'autres parties du monde immédiatement. Mais nous pourrions réorienter nos investissements futurs en cas de Brexit sans accord. Et ne vous y trompez pas, il y a plein de pays qui aimeraient construire des ailes pour les avions d'Airbus», a mis en garde Tom Enders, le PDG d’Airbus.

Le groupe, dont le siège est à Toulouse, s’est toujours opposé au Brexit. Et menace désormais de quitter le Royaume-Uni. Ce serait un coup dur pour l’économie britannique car Airbus emploie 14.000 personnes sur l’île.

Sony déménage son siège

En grande difficulté politique outre-manche, le gouvernement de Theresa May se veut pourtant rassurant. «Le Royaume-Uni est un endroit formidable pour faire des affaires. Et nous sommes déterminés, au moment où nous quittons l'UE, à nous assurer que cela restera ainsi», avance Philip Hammond, le ministre des Finances britanniques.

Pour autant, plusieurs poids lourds de l’économie mondiale ont déjà pris leurs dispositions comme le japonais Sony qui a déménagé son siège européen vers les Pays-Bas.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles