La réserve naturelle de Dinghushan, berceau de la prise de conscience écologique chinoise

Par
Mis à jour le Publié le

Le premier parc national chinois a été créé tardivement, en 1956 à Dinghushan, avec une superficie modeste de 1.133 hectares. En comparaison, le premier parc national du monde, celui de Yellowstone (Wyoming, États-Unis), a été créé dès 1872 et couvre près de 9 millions d'hectares.

La réserve naturelle nationale de Dinghushan, est située dans la ville de Zhaoqing, dans la province du Guangdong, dans le sud de la Chine. Il offre une biodiversité si riche qu’il est surnommé "trésor d’espèces" ou "référentiel de gènes". Cette réserve naturelle a été créée pour protéger une biodiversité ayant une valeur particulière.

Ce choix politique et environnemental a permis à la Chine de prendre conscience de son patrimoine naturel et de le protéger. A l’origine de ce projet : cinq scientifiques qui ont soumis une proposition visant à désigner des zones de forêts naturelles à travers le pays, pour la protection et la recherche scientifique sur la biodiversité.

Cette réserve de biosphère de l'Unesco à été créée pour préserver en priorité la forêt de feuillus à feuilles persistantes subtropicales, faisant partie des forêts primaires rares d’au-moins 400 ans présentes dans la réserve. La création de Dinghushan a impulsé la création d’un vaste système de réserves naturelles dans le pays, qui s’est amélioré.

En 1994, le gouvernement a publié le "Règlement sur les réserves naturelles", pour normaliser le domaine et préserver la sécurité écologique du pays.

En juin 2019, la Chine a promulguée une ligne directrice visant à établir un rassemblement entre les zones de réserves naturelles et les parcs nationaux. L’objectif est d'assurer une protection systémique des écosystèmes naturels, des vestiges, des paysages et de la biodiversité, ainsi que de préserver la sécurité écologique du pays.

En 2011, on recensait 335 parcs nationaux en Chine sur une superficie totale de 926.756 km2. Le pays a créé plus de 11.800 zones de réserves naturelles en 63 ans à différents niveaux. Ces zones de protection couvrent respectivement 18% et 4,6% des terres et des eaux territoriales du pays.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles