L’Amazonie, le poumon vert de la planète

Par
Mis à jour le Publié le

La forêt amazonienne est la plus grande forêt tropicale au monde. Cette région, surnommée le poumon vert de la planète, est riche en biodiversité mais aussi en métaux précieux qui attisent les convoitises.

Cette forêt couvre 5.5 millions de km² répartis sur neuf pays. Le Brésil en détient 60%, le Pérou 10% et les 7 autres pays se partagent le reste dont la France avec la Guyane française.

L’Amazonie fournit à elle seule près de 12% des eaux douces du globe. Ses arbres absorbent environ 100 milliards de tonnes de dioxyde de carbone, un processus vital pour la planète.

Surnommé le poumon vert de la planète, l’Amazonie héberge un quart de la biodiversité mondiale avec par exemple 40.000 espèces de plantes. Ses sous-sols sont aussi riches avec des métaux précieux comme l'or, le cuivre ou encore le manganèse. Des richesses exploitées par des pays européens et les États-Unis.

L'Amazonie compte aujourd'hui 34 millions d'habitants, dont les deux tiers sont citadins. Mais elle abrite également près de trois millions d'Indiens, issus de 420 tribus. Le plus célèbre de leurs représentants est le chef indien Raoni.

En 50 ans, près de 20% de la forêt amazonienne a disparu. Un phénomène qui ne cesse de s’accélérer. Les principales causes de cette importante déforestation sont liées à une agriculture et à un élevage intensif. Le Brésil est en effet le premier exportateur mondial de soja et bœuf.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles