Coupe du monde 2019 : l'équipe de France veut poursuivre sa belle dynamique contre la Norvège

Par
Mis à jour le Publié le

Enchaîner. Le mot d’ordre peut paraître bateau mais l’équipe de France féminine aura pour objectif pur et simple de s’imposer contre la Norvège mercredi soir pour son deuxième match dans cette Coupe du monde 2019.

Après une entrée en matière parfaite face à la Corée du Sud (4-0) vendredi dernier au Parc des Princes de Paris, les Bleues ont cette fois-ci mis le cap au Sud. Elles affronteront les Norvégiennes, les autres favorites de ce groupe A, pour s’offrir un deuxième succès dans cette compétition, qui sera synonyme de qualification pour les huitièmes de finale, en cas de nul dans l’autre rencontre du groupe Nigeria-Corée du Sud. « L’idée, maintenant, c’est de battre la Norvège tout simplement pour avoir ce premier pied en 8es de finale et de se donner une grande chance de finir premières du groupe », a d’ailleurs expliqué Corinne Diacre.

La Norvège, loin de son glorieux passé

La sélectionneure tricolore, qui pourra compter sur Eugénie Le Sommer et Wendie Renard qui avaient ressenti des douleurs mais ont été ménagées lors des derniers entraînements, a confié qu’elle devrait reconduire le même onze de départ que face aux Sud-coréennes qui lui avait donné satisfaction. Une petite interrogation subsiste tout de même sur la titularisation ou non de Valérie Gauvin, écartée au dernier moment contre la Corée du Sud au profit de Kadidiatou Diani. Son apport physique pourrait être un plus face à la défense nordiste.

Des Norvégiennes qui ont perdu de leur verve depuis leur génération dorée dans les années 90 (championnes du monde 1995) – élimination dès les poules au Mondial 2011 et en 8es de finale en 2015, pas qualifiées pour les JO 2012 et 2016 et une élimination dès les poules à l’Euro 2017 sans inscrire le moindre but – et qui disputent la Coupe du monde sans leur meilleure joueuse, la Ballon d’or Ada Hegerberg. « L’équipe de France va jouer contre la Norvège, pas contre Ada Hegerberg, a toutefois coupé Corinne Diacre. Il y aura onze Norvégiennes, qui se sont qualifiées sans elle, ce qui est important à souligner. »

Les Bleues encore à guichets fermés

Aux coéquipières d’Amandine Henry de faire respecter leur statut face aux Scandinaves, qui ont également bien entamé le Mondial avec un large succès contre le Nigeria (3-0). « Les filles sont concentrées sur l’objectif, il n’y a pas besoin de les rappeler à l’ordre, a souligné la patronne des Bleues. Le premier match terminé, on avait déjà basculé sur le suivant. »

Pour ce premier test dans la compétition, qui n’a rien d’une finale pour Corinne Diacre – « la finale c’est le 7 juillet », a-t-elle commenté en conférence de presse –, ses joueuses pourront compter sur le public qui sera une nouvelle fois au rendez-vous. Après le Parc des Princes et ses 45 261 spectateurs et une superbe ambiance, les Bleues joueront dans une Allianz Riviera de Nice à guichets fermés (35 000 places). Signe que l’engouement (11 millions de téléspectateurs pour le premier match) est bien là. Aux Françaises de poursuivre sur cette lancée pour que cela suive.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles