Bac : à quoi sert le mode «Examen» des calculatrices ?

La mention «Mode Examen» est normalement précisée sur la façade de la machine. [© CNEWS matin]

Hautement scrutées par les surveillants lors des sessions d’examens, les calculatrices scientifiques ne vont bientôt plus pouvoir servir d’antisèches pour les tricheurs.

Dès le 1er janvier 2018, toutes les calculatrices graphiques ou à mémoire, utilisées durant les épreuves du baccalauréat et au-delà, devront proposer le mode «Examen». Les candidats devront donc l’activer dès le début de l’épreuve et pour toute sa durée.

Concrètement, une LED rouge clignote afin de permettre au surveillant de vérifier s’il fonctionne ou non. Dès lors, il est impossible d’accéder à la mémoire de la machine. En outre, les modèles qui disposent du Wifi ou du Bluetooth, voient leur système de communication sans fil neutralisé. Privée de ces deux caractéristiques, la calculatrice ne sert plus qu'à aider à la résolution d'équations, dresser des graphiques...

Un système impossible à désactiver seul

Surtout, une fois que le mode «Examen» est actif, il est impossible de l'éteindre, y compris en enlevant les piles, puisqu'une petite batterie interne d'appoint prend le relais. Seul le surveillant pourra débloquer ce mode, à la fin de l’épreuve, en connectant, via un câble, la calculatrice à un dispositif prévu à cet effet.

Depuis 2015, la plupart des constructeurs de calculatrices a intégré ce système. Casio et Texas Instrument proposent ainsi des modèles aux normes.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles