CES 2018 : avec Volocopter, l’avenir des drones se dessine

Cet OVNI a embarqué son premier passager officiel lors du CES de Las Vegas.[© Volocopter]

Les drones qui amusent les grands enfants dans leur jardin inspirent désormais les services de transports de demain.

Lors du CES, le grand salon du numérique qui ferme ses portes aujourd'hui à Las Vegas, différentes start-up ont démontré leurs ambitions dans ce domaine. La société allemande Volocopter a ainsi fait décoler son premier modèle, baptisé 2X, un OVNI composé d’une cabine portée par dix-huit rotors. Cet aéronef entièrement électrique entend devenir le nouveau taxi-volant du futur.

Et pour démontrer qu’il ne s’agit pas que d’un projet, il a embarqué son premier passager, le PDG d’Intel, Brian Krzanich. Un voyage qui n’était pas anodin, puisque le géant de l’informatique collabore avec Volocopter, afin de fournir les composants nécessaires aux calculs de vol.

Le 2X se comporte en réalité comme un hélicoptère, avec un décollage et un atterrissage vertical. Son système autonome «permet une analyse fine des turbulences, du vent et d'autres paramètres dont les signaux sont envoyés aux rotors en l’espace de quelques millisecondes, lesquels réajustent instantanément l’assiette de l’appareil», précise-t-on chez Volocopter.

Airbus déjà sur un projet

Cette société n’est d’ailleurs pas la seule à nourrir des ambitions pour ce type d’appareils. Airbus, notamment, planche sur son prototype Vahana. Un modèle autonome porté par deux hélices, dont les premiers essais sont attendus dans le courant de l’année. Tandis qu'Uber a noué un partenariat avec la Nasa dans le but de développer un service de transport volant.

Un premier pas vers la voiture volante ? Peu sûr, car pour les spécialistes, il sera plus sage de laisser les commandes à un ordinateur plutôt qu’à un particulier, une formation de pilote étant toujours bien plus complexe que de conduire une automobile.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles