Bruno : quand une IA réinvente l'épargne

Il est possible de chatter avec le bot via Messenger. [© Bruno]

Et si la science des chiffres permettait de comprendre comment on dépense notre argent pour mieux épargner ?

Voici le principe du robot Bruno, qui, par le biais d’une application mobile et d’une messagerie, distille des conseils pour mettre efficacement de côté de petites sommes. De 5 à 80 euros par semaine y compris pour les budgets serrés, mais qui, misent bout à bout, permettent de s’offrir un voyage, un téléviseur ou nourrir un projet personnel.

Une solution de micro-saving

Imaginé par la start-up française du même nom, Bruno est une intelligence artificielle, compatible avec Facebook Messenger. Celle-ci analyse notre pouvoir d’achat à partir des comptes bancaires qui y sont associés, avant d’épargner de petites sommes. L'algorithme permettant d'évaluer les sommes qu'il est possible de mettre de côté, en fonction des rentrées et des sorties d'argent.

«On appelle cela le micro-saving et nous constatons que l’utilsateur parvient à mettre de côté environ 100 euros par mois», souligne Florent Robert, cofondateur de Bruno. Lancé cette année, ce service a déjà opéré une levée de fonds de plus d’un million d’euros et vient de lancer un compte rémunéré à 1 %, déjà plus avantageux que le classique livret A.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles