L'iPhone représente désormais moins de la moitié des revenus d'Apple

Les ventes de iPhones sont en baisse de 12 % sur un an. [© Odd ANDERSEN / AFP]

La diversification des activités d'Apple porte ses fruits avec une progression soutenue des activités de services qui aident à compenser le recul des recettes de l'iPhone, notamment en Chine, un marché clef pour la firme à la pomme.

Pour la première fois depuis 2012, l'iPhone a représenté moins de 50 % du chiffre d'affaires de la marque, selon les résultats du troisième trimestre de son exercice décalé, publiés mardi 30 juillet. 

Alors que les ventes de iPhones ont rapporté près de 26 milliards de dollars d'avril à juin au groupe, soit 12 % de moins que l'an dernier, les services aux consommateurs (Apple Pay, App Store, iTunes, Apple Music, iCloud, etc) ont quant à eux progressé de 13 %, à 11,5 milliards de dollars.

Apple a aussi ajouté, en plus des applications, du paiement et de la musique, un service d'abonnement à la presse, une carte de crédit (Apple Card) qui doit être lancée en août, et, à l'automne, un service de jeux vidéo et une plateforme de vidéo en streaming.

Malgré que la société soit encore très dépendante financièrement de l'iPhone, ses activités de service, qui représentent désormais la majorité des revenus, rassurent pour le moment les investisseurs : le titre prenait 4,25 %  après la clôture de la Bourse de New York.

Apple a affiché 53,8 milliards de dollars de chiffre d'affaires, stable sur un an, pour un bénéfice net de 10 milliards, en baisse de 13% mais supérieur aux attentes.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles