Racisme ou nudité : une photo défie Facebook et fait le buzz

Sur la pancarte, on peut lire «N’achetez rien aux métèques». [Capture d'écran Olli Waldhauer]

Le photographe allemand Olli Waldhauer s’est fait remarquer la semaine dernière en postant un cliché visant à protester contre la politique de censure de Facebook.

Dessus, on peut y voir une jeune femme en petite tenue et à la poitrine dénudée ainsi qu’un homme assis dans un fauteuil et tenant un panneau sur lequel on peut lire «N’achetez rien aux métèques». Une légende à droite du cliché explique par ailleurs que «L’une de ces personnes viole les règles de Facebook», laissant aux internautes le soin de deviner laquelle.

Le but du cliché était ainsi de faire réagir Facebook, a indiqué le photographe au moment de sa publication sur le réseau social. «Je veux que Facebook efface la photo en raison de son contenu (sous-entendu raciste) et non pour la nudité». Ses revendications n’ont toutefois pas été entendues et le cliché a été effacé deux heures plus tard, le réseau social évoquant le caractère inapproprié de la tenue de la jeune femme.

Cela a contribué à la viralité de la photo, qui a été massivement partagée sur Twitter, où elle a été repostée par son auteur. Le hashtag #nippelstatthetze («des tétons plutôt que le racisme») a même été créé. Un engouement qui a réjoui le photographe. «Je trouve ça bien que tant de personnes aient téléchargé la photo et montré qu’ils ne veulent pas de messages racistes sur Facebook».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles