Eugenia Cooney, la youtubeuse anorexique qui fait polémique

La jeune femme suscite la polémique en raison d’une corpulence jugée trop maigre.[Capture d'écran Instagram]

Une pétition réunissant 18.000 signatures demande la fermeture du compte Youtube d’Eugenia Cooney en raison de son extrême maigreur. Cette dernière, une vloggeuse beauté de 22 ans possède près de 900.000 abonnés sur YouTube. Face au tollé provoqué, la pétition a été supprimée.

Cette pétition avait été lancée par une dénommée Lynn Cloud, qui estimait que «Eugenia Cooney a un sérieux problème médical, et devrait demander de l’aide». Elle assurait alors à qui voulait l’entendre que sa démarche n’avait pas pour but de dévaloriser, de rabaisser ou d’insulter la jeune femme, mais à ses yeux, c’est sa silhouette qui lui apporte une telle popularité, la rendant ainsi otage de son physique.

 

Une photo publiée par Eugenia Cooney (@eugeniacooney) 

A lire aussi : Le «Mermaid Thigh», la tendance qui supplante le «Thigh Gap» sur le Web

«Je suis désolée»

La vloggeuse, pour sa part, a communiqué à de nombreuses reprises autour de cette problématique, assurant s’excuser auprès de tous ceux qui seraient «en colère», ou auprès de ceux qui estiment «qu’elle fait du mal». Elle a même posté une vidéo nommée «je suis désolée», dans lequel elle explique que «c’est vraiment horrible d’avoir le sentiment qu’une grande partie d’Internet vous hait». 

En réponses aux critiques sur son poids et son aspect physique, la jeune femme répond qu’elle est seulement «fine», et naturellement mince. 

La démarche de Lynn Cloud est très critiquée sur les réseaux sociaux et dans la communauté des fans d’Eugenia Cooney. De nombreux estiment que, même si elle souffre d’une maladie ou de troubles alimentaire, la priver de sa «voix» sur Internet n’est en aucun cas une solution. De fait, la couper de sa passion et l’empêcher de conseiller et de raconter des histoires ne peut être qu’une punition, et se pose la question de l’autorité suffisante pour se substituer à un médecin et prendre cette décision. 

Des critiques qui semblent avoir été entendues par Lynn Cloud puisque ce samedi 29 octobre, la pétition avait été retirée du site Change.org.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles