Vidéos : découvrez le premier album de Léna Luce

La chanteuse Léna Luce révélée par My major company. Son premier album "Métropolitaine"  est sorti fin octobre [photo officielle, My major company] La chanteuse Léna Luce révélée par My major company. Son premier album "Métropolitaine" est sorti fin octobre [photo officielle, My major company]

Repérée par Kerredine Soltani, et révélée grâce à  My Major Company, Léna Luce nous fait prendre le métro pour partir en ballade à Paris avec ses chansons. Le titre "Métropolitaine", qui est aussi le nom de l’album, fait notamment un clin d’œil à… Direct Matin. Une raison de plus pour vous présenter cette chanteuse très prometteuse.

 

Après des études de philo, de lettres, d’orthophonie et même de droit, c’est finalement à la chanson et à la musique que Léna Luce décide de se consacrer.

Pour réaliser son rêve, la jeune femme originaire de Compiègne (Oise) part tenter sa chance à Paris. Dès lors,  la capitale devient pour elle sa principale source d’inspiration.

Pour gagner un peu d’argent, elle décide de jouer dans le métro. Un pari réussi puisque c’est là que la jeune picarde de 24 ans rencontre Kerredine Soltani, le producteur qui a découvert et lancé la chanteuse Zaz.

Ce dernier cherchait depuis plusieurs mois une jeune chanteuse pour incarner ses nouveaux titres. Il tombe tout de suite sous le charme de la voix et de l’univers de Léna.

 

 

Naissance de "Métropolitaine"

La collaboration avec Kerredine Soltani, couplé à  l’apport des 100.000 euros levés auprès des internautes producteurs de My Major Company permettent à la jeune femme de donner vie à son premier album, "Métropolitaine", disponible dans les bacs depuis 15 jours.

Il raconte l’histoire d’une jeune fille projetée dans l’immensité de la ville, émerveillée par la capitale, ses rues, ses lumières.  Construit comme une ligne de métro parisien, chaque titre porte le nom d’une station.

La chanson éponyme, qui ouvre l’album, raconte le départ de Léna Luce de Compiègne pour Paris. Mêlant sonorités rétro et modernité, à mi-chemin entre un Paris d’antan et un Paris plus contemporain, la jeune artiste pose un regard à la fois incisif et attendri sur les Parisiens.

Léna Luce fait également un clin d’œil à tous nos lecteurs : "J’arrive à me glisser à l’intérieur du train, Il y en a adossés à la barre où on se tient. Les autres se jettent sur les strapontins. Dans l’espoir de pouvoir lire Direct Matin", chante-t-elle.

 

 

"Oberkampf" : le premier single

Dans son premier single, "Oberkampf", l'artiste nous fait part de ses galères d’argent, de cœur aussi : "Je gagne le SMIC et encore. Je vis grâce à mon découvert (…) C’est pas que j’aime pas mon célibat. Mais un mec ça me ferait du bien. Il pourrait me prendre dans ses bras", chante-t-elle encore.

Mais Oberkampf c'est aussi un petit hommage à Kerredine Soltani. Son groupe s'appelle en effet "Kerredine et les mecs d'Oberkampf".

Léna Luce sera en concert dans le métro parisien le 19 novembre et sur la scène du Divan du Monde le samedi 21 décembre.

 

Plus d’infos : http://www.mymajorcompany-label.com/lena-luce

 

Paris aura bientôt sa station de métro Serge Gainsbourg

Des rappeurs du "9-3 font "swinguer" le métro pour vendre leurs disques

 

Vous aimerez aussi

Belle histoire Un petit village de la Creuse enregistre sa première naissance depuis 50 ans
Ninja Un Américain devient le premier ninja salarié du Japon
Florent Manaudou après sa série du 50 m nage libre lors des Championnats de France de natation à Montpellier, le 3 avril 2016 [PASCAL GUYOT / AFP]
Natation Natation : Manaudou signe le 1er temps des séries du 50m libre

Ailleurs sur le web

Derniers articles