Une étudiante américaine pose avec un fusil d'assaut pour sa cérémonie de diplôme

La jeune diplômée veut dénoncer une mesure appliquée sur le campus de l'université de l'Ohio, KentState, qui empêche les étudiants d'apporter des armes[Capture d'écran - twitter]

Une étudiante américaine a choisi une manière toute particulière de célébrer l'obtention de son diplôme universitaire. 

La jeune femme, âgée de 22 ans, a posé avec un fusil d'assaut sur une photo publiée sur son compte Twitter le 13 mai dernier. Le but : dénoncer une mesure appliquée sur le campus de l'université de l'Ohio, KentState, qui empêche les étudiants d'apporter des armes. 

La jeune diplômée a également décoré son chapeau avec un fusil dessiné et une phrase provocante : «Viens me le prendre». 

Elle a ainsi légendé le cliché par ce message : «Maintenant que je suis diplômée de @KentState, je peux enfin venir armée sur le campus. J'aurais dû pouvoir le faire en tant qu'étudiante - particulièrement parce que quatre étudiants non armés ont été tués par le gouvernement sur ce campus.»

«Le privilège blanc»

D'après Slate qui relaie cette histoire, Kaitlin Marie évoque la fusillade de mai 1970 qui avait éclaté sur le campus de Kent State. Quatres manifestants protestant contre la guerre du Vietnam étaient tombés sous les balles de la garde nationale.

De nombreux twittos ont critiqué la position de la jeune diplômée. Parmi les réactions, un commentaire s'attaque notamment avec ironie au «privilège blanc» dont elle bénéficie en étant «toujours vivante», «même pas arrêtée», après avoir ramené un semi automatique à l'école. C'est la directrice d'une association pour le contrôle des armes qui en est l'auteur.

En Ohio, Tamir Rice (12 ans) et John Crawford (22 ans), deux afro-américains, ont été abattus par la police en 2014 alors qu'ils portaient des armes factices. 

Toujours selon Slate, la jeune femme a invité des personnes détenant des armes à feu à se rendre sur le campus en signe de protestation encore une fois contre le règlement de l'université qui interdit le port d'armes pour les étudiants et le personnel.

Kaitlin Marie a par la suite publié une seconde photo visant à répondre aux internautes qui l'interpelle ... pour lui faire des avances, et non pas pour commenter sa position politique. Là aussi elle pose avec son arme, mais cette fois-ci son petit ami, également armé, se tient à ses côtés. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles