Une exposition dédiée à l'adorable Doraemon

Le petit chat-robot est à retrouver à la Maison de la Culture du Japon. [© Fujiko Pro/Shogakukan]

Voilà maintenant 47 ans que Doraemon montre sa bouille ronde au Japon. Relativement discret en France, ce petit chat-robot est pourtant une super-star en Asie et a même été le fier représentant de la candidature de Tokyo au JO 2020.

Dès ce mardi 15 mars ouvre une exposition à Paris pour mieux le connaître. Jusqu'au 5 avril, la Maison de la Culture du Japon accueille diverses planches, tous les tomes du manga (édité en France chez Kana), des épisodes de la série animée et des ateliers dessins. Avec son air malicieux, sa couleur bleu-ciel et sa clochette autour du coup, il est devenu aussi identifiable qu'Hello Kitty et Pikachu. Doraemon est né en décembre 1969 sous la plume de Fujiko Fujio au Japon.

L'auteur imagine alors un chat-robot, sans oreilles pointues et capable de voyager dans le temps. Venu tout droit du XXIIe siècle, Doraemon fait la connaissance de Nobita, un petit garçon dont l'avenir doit impérativement changer sous peine d'endetter jusqu'au cou tous ses descendants sur plusieurs générations...

Plus d'un milliard de mangas vendus dans le monde

L'histoire de Doraemon est surtout un prétexte pour aborder différents sujets liés à la vie des enfants et adolescents nippons. Surtout, l'auteur n'a pas hésité à aborder dès les années 1970 des thèmes portant sur le respect de l'environnement et l'impact de l'industrialisation du pays.

Visant principalement un très jeune lectorat au pays du soleil-levant, Doraemon a rapidement gagné un rang de star. Le manga est ainsi publié jusqu'en 1996 et compte 45 tomes pour plus de 1 345 histoires courtes, atteignant le niveau record du milliard d'exemplaires vendus dans le monde. Doraemon connaît aussi diverses séries animées, qui ont déjà dépassé un total de plus de 2 000 épisodes, ainsi que 36 films d'animations.

A lire aussi : Tout savoir sur "One-Punch Man", le nouveau manga phénomène

En Asie, le petit chat bleu est devenu une icône avec un merchandising très présent et il a même été choisi, en 2008 par le gouvernement nippon, comme "ambassadeur officiel du dessin animé japonais".

En France, sa popularité est toutefois plus restreinte. S'il profite d'une édition manga chez Kana, Doraemon, dont la licence est gérée par Viz Media Europe, n'a pas vraiment rencontré son public sur le petit-écran. Il est actuellement diffusé sur Boing, dont les audiences restent encore relativement restreintes. Un constat assez exceptionnel et en contraste avec sa popularité chez nos voisins italiens ou espagnols très friands de ses aventures.

doraemon2.jpg

© Fujiko Pro

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles