Pourquoi portait-on des perruques sous l’ancien régime ?

Existant dès l’Antiquité, le port de la perruque s’est développé en France sous l’Ancien Régime. Une mode initiée dans les années 1620 par Louis XIII (photo), pour cacher sa calvitie.[CC / Wikipedia]

Existant dès l’Antiquité, le port de la perruque s’est développé en France sous l’Ancien Régime. Une mode initiée dans les années 1620 par Louis XIII, pour cacher sa calvitie.

 

Adepte des cheveux longs, il a adopté la perruque pour rester élégant, le paraître étant à l’époque très important dans la société. Cette idée a ensuite été reprise par son successeur, Louis XIV, qui, touché par la maladie, perdait très vite ses cheveux.

Il a donc choisi des perruques imposantes, afin de signifier sa puissance et sa magnificence. La mode s’est répandue à l’aristocratie et la bourgeoisie, désireuses de ressembler au roi. La beauté et la complexité de la perruque indiquant alors le rang social de celui qui la portait.

La Révolution française a mis un coup d’arrêt à cette pratique. Symbole de l’aristocratie et de la grande bourgeoisie, la perruque était devenue déconseillée, par crainte de perdre la tête.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles