La soirée spéciale "Etat Islamique" du club gay fait polémique

L'affiche qui a déclenché la polémique. [DR]

Une entreprise d'organisation de soirées gay a monté récemment une soirée spéciale "Etat Islamique". Les affiches de promotion s'inspirent explicitement des vidéos de décapitation d'otages récemment diffusées par les assassins de Daech. Malaise.

 

A l'heure où des familles d'otages sont en deuil ou mortes d'inquiétude, les choix promotionnels de Drek, une entreprise spécialisée dans l'événementiel et dans l'organisation de soirées pour la communauté gay de Tel Aviv (Israël), ont de quoi susciter le malaise.

Récemment, elle a cru astucieux de s'inspirer d'une actualité tragique pour thématiser une soirée. En effet, les récentes décapitations d'otages occidentaux, dont les vidéos ont été diffusées par l'Etat Islamique, ont semblé un bon prétexte pour créer l'événement.

 

Retourner les codes adverses ?

Sur les affiches de la soirée, on peut observer ainsi un jeune homme, drapé d'orange et assis sur le sol, tandis qu'un autre individu, qui se tient debout, est lui vêtu de noir et pose sa main sur l'épaule du premier. La scène se déroule dans le désert. A gauche de la photo flotte un drapeau noir, directement inspiré de celui de Daech. L'allusion est transparente.

Face à la vague d'indignation qui a parcouru Israël et maintenant le web international, les organisateurs ont retiré la photo de la page Facebook de Drek et ont présenté leurs excuses. Ils s'agissait, ont-ils expliqué, de retourner les codes de l'organisation terroriste pour les ridiculiser.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles