Affaire Nabilla : il se fait passer pour un policier pour récupérer la vidéo

Il se fait passer pour un policier pour récupérer la vidéo de surveillance de l'appart-hôtel où se sont déroulés les faits. [LORENVU / SIPA pour Direct Matin]

Il s'était fait passer pour un policier afin de récupérer une vidéo de Nabilla filmée par les caméras de l'appart-hôtel où la starlette est soupçonnée d'avoir poignardé son petit ami. Sa combine a échoué et il sera jugé en décembre pour "escroquerie", a-t-on appris auprès du parquet de Nanterre.

 

"Ce n'est pas un paparazzi, mais il voulait récupérer ces images pour les vendre au magazine people Closer avec qui il était en contact", a ajouté cette source.

L'homme, âgé de 35 ans et déjà condamné pour "recel de vol", téléphone à la gérante de l'appart-hôtel de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) en donnant le nom d'un enquêteur de la police judiciaire qui travaille effectivement sur ce dossier. L'hôtelière lui donne alors les codes d'accès aux images de vidéosurveillance qui montrent Nabilla et son petit ami, Thomas Vergara, en train de pénétrer dans l'établissement.

 

Arrêté pour escroquerie

N'arrivant pas à télécharger les images, il contacte à nouveau la gérante qui, prise de doutes, a prévenu la police. Interpellé le week-end dernier, il sera jugé le 31 décembre devant le tribunal correctionnel de Nanterre.

L'arrestation de la plantureuse brune de 22 ans, mise en examen pour "tentative de meurtre", a suscité un emballement sur les réseaux sociaux et dans la presse people. Closer a diffusé des photos de son compagnon à l'hôpital. Deux jours plus tard, Voici publiait des clichés de la vedette de téléréalité durant sa garde à vue dans les locaux de la police judiciaire des Hauts-de-Seine.

La cour d'appel de Versailles a rejeté jeudi la demande de remise en liberté de Nabilla Benattia, écrouée depuis le 9 novembre à la maison d'arrêt de Versailles (Yvelines).

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles