Nabilla : le coup de gueule de Tarek Benattia

Nabilla et Tarek Benattia au temps de l'insouciance. [ERIC FEFFERBERG / AFP]

Alors que de nouvelles rumeurs et vidéos circulent sur les conditions de détention de Nabilla à la prison pour femmes de Versailles, son frère Tarek Benattia livre un coup de gueule aussi bref qu'efficace sur sa page Facebook.

 

Dévoilées par Closer, de nouvelles informations buzzent depuis vendredi matin sur la vie quotidienne de Nabilla dans la prison versaillaise, où elle maintenue en détention depuis le 8 novembre et la fin de sa garde à vue consécutive à son altercation présumée avec Thomas Vergara.

Comme s'il avait anticipé cette nouvelle flambée de rumeurs, Tarek Benattia, le petit frère de la star de la téléréalité, fidèle d'entre les fidèles, s'est laissé à un coup de sang sur sa page Facebook jeudi soir. "Free Nabilla; Fuck les haterzzzzz" s'y insurge-t-il dans une formule peut-être un peu obscure de prime abord.

 

Retenue

"Free Nabilla" est bien sûr le mot d'ordre des fans et admirateur de Nabilla, qui réclament sa libération immédiate. Inutile de traduire "Fuck" dont les films d'action usent et abusent. "Haterz" est en revanche plus obscur. Les traductions précises de ce terme, propre à l'univers des réseaux sociaux, comme tant d'acronymes, signifierait "Haineux" (de l'anglais "Hate"), voire "Ennemis".

Bref, manifestement, Tarek Benattia souffre des rumeurs et autres ricanements. Et s'il tente de retrouver des activités quotidiennes en attendant une évolution favorable du sort de Nabilla, il semble soucieux de percevoir davantage de sérénité dans la sphère médiatique. Un peu comme Ayem qui appelait encore, il y a quelques jours, à davantage de retenue et de silence.

 

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles