Ce que l'on sait de la prison où est détenue Nabilla

L'entrée de la prison de Versailles [GOOGLE STREET VIEW]

Après sa longue garde à vue au siège de la PJ de Nanterre, Nabilla a été incarcérée samedi à maison d'arrêt de Versailles (Yvelines). Elle aurait été placée en cellule individuelle.

 

La maison d'arrêt de Versailles est le moins connu des trois établissements pénitentiaires des Yvelines qui comptent aussi la maison centrale de Poissy et la maison d'arrêt de Bois d'Arcy.

Spécificité de la prison de Versailles, située avenue de Paris à quelques centaines de mètres à peine des grilles du château, elle est réservée aux femmes. Une tradition ancienne, puisque cet ancien pensionnat, transformé en prison en 1789, fut très vite réservé aux prostituées.

 

Capacités

Maison d'arrêt, l'établissement de Versailles n'accueille que des prévenues en attente de jugement, ou bien des détenues condamnées à des peines inférieures à une année. Par ailleurs, un bâtiment accueille des hommes soumis au régime de la semi-liberté.

La capacité de la prison de Versailles et de 74 places pour les femmes et de 66 places pour les hommes en semi-liberté. Par ailleurs, les lieux peuvent aussi accueillir 6 femmes en régime de semi-liberté.

 

Activités

Sur place, les détenues participent à des activités de façonnage, de conditionnement, de montage et d'emballage dans des ateliers d'une surface de 100 mètres carrés. Elles peuvent aussi bénéficier d'une formation professionnelle  avec une initiation aux techniques de couture d'une durée de cinq mois.

D'après les informations qui ont pu filtrer, Nabilla aurait été placée dans une cellule individuelle dans le quartier "VIP" de la prison, afin d'éviter qu'elle ne fasse l'objet de menaces, de pressions ou de racket de la part de ses compagnes de détention. La jeune femme, cependant, ne jouirait d'aucun traitement de faveur.

 

L'affaire "Emma"

L'administration redouterait par ailleurs que la star de de la téléréalité, qui serait très fragile psychologiquement depuis le drame la nuit de jeudi à vendredi, ne tente de porter atteinte à ses jours.

La prison de Versailles avait été le cadre d'une affaire qui avait défrayé la chronique. Son ex-directeur, Florent Goncalvès, avait été jugé en 2012 pour avoir entretenu une relation amoureuse avec une détenue, Emma Arbabzadeh, laquelle avait servi en 2006 d'"appat" au "gang des barbares" de Youssouf Fofana pour attirer le jeune Ilan Halimi, décédé ensuite des tortures subies pendant son enlèvement.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles