"Un peu, beaucoup, aveuglément" : l'amour est à sa porte

Clovis Cornillac dans "Un peu, beaucoup, aveuglément", son premier film en tant que réalisateur. Clovis Cornillac dans "Un peu, beaucoup, aveuglément", son premier film en tant que réalisateur. [©Eric CARO]

Des débuts plus que prometteurs. Discret ces derniers temps dans les salles obscures, l’acteur Clovis Cornillac était occupé à mettre en scène son premier long métrage.

 

"Un peu, beaucoup, aveuglément" raconte comment une jeune pianiste (Mélanie Bernier) va devoir gérer un problème de taille lorsqu’elle emménage dans un nouvel appartement dont l’insonorisation laisse sérieusement à désirer. Elle se retrouve obligée de "cohabiter" avec son voisin (Clovis Cornillac), un inventeur de casse-têtes misanthrope et casanier. Un jour qu’elle répète un morceau de Chopin pour un futur concours, celui-ci lui propose ses conseils. Les deux trentenaires nouent alors une relation amoureuse inédite, sans jamais se voir. Mais celle-ci pourra-t-elle durer?

Cornillac maîtrise son sujet. Les dialogues de cette comédie romantique sont enlevés, l’humour pétillant et le jeu des comédiens délicieux.

"Un peu, beaucoup, aveuglément", de et avec Clovis Cornillac, et Mélanie Bernier. En salles.

 

La bande-annonce du film :

 

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles