Les feuilles fraîches d'aloe vera peuvent être dangereuses

Le problème, selon la DGCCRF, c'est que les revendeurs et autres sites Internet «oublient plus souvent de rappeler les risques liés à la consommation du latex et n'expliquent pas comment s'en débarasser»[MARC LE CHELARD / AFP]

Louée pour ses nombreuses vertus, surtout pendant la période estivale, les feuilles fraîches d'aloe vera ne sont pas sans danger, a prévenu la Direction générale de la Santé et la répression des fraudes (DGCCRF). 

En effet, cette plante utilisée pour soulager les coups de soleil ou les brûlures d'estomac doit être utilisée avec précaution, a expliqué la DGCCRF jeudi 2 août dans un communiqué. C'est le liquide jaunâtre que sécrète la partie externe des feuilles, appelé «latex», qui est potentiellement dangereux. Il a un effet laxatif «très puissant», qui est à l'origine de «multiples effets indésirables largement documentés», peut-on lire dans le communiqué. 

Dangereux pour l'ADN et potentiellement cancérigène

Le problème, selon la DGCCRF, c'est que les revendeurs et autres sites Internet «oublient plus souvent de rappeler les risques liés à la consommation du latex et n'expliquent pas comment s'en débarrasser». De plus, selon un avis publié par l'Agence de sécurité des aliments (AESA) en janvier 2018, les dérivés hydroxyanthracéniques à l'origine de cet effet laxatif sont «susceptibles d'endommager l'ADN et d'être cancérigènes».

Pour «évalue[r] les risques associés à un usage alimentaire de feuilles fraîches d'aloe vera», la DGCCRF et la Direction générale de la santé (DGS) ont ainsi saisi l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses). 

En attendant les résultats, les deux organismes recommandent aux enfants, aux femmes enceintes ou allaitantes, ainsi qu'aux personnes fragiles, d'éviter de consommer ces feuilles, y compris le gel. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles