Les 5 montres stars de 2018

Cette année a été marquée par la présentation de très beaux modèles, aux détails parfois surprenants. [Omega]

Qu'on se le dise, une montre n'a jamais eu pour seule fonction de donner l'heure. A l'ère des smartphones, les garde-temps ont plus que jamais le vent en poupe. 

Les plus grandes manufactures continuent d'ailleurs de sortir régulièrement des nouveautés, toutes plus attrayantes les unes que les autres. Matériaux nobles, mécanique ultra-précise, résistance à toute épreuve… Les arguments ne manquent pas et certaines sortent particulièrement du lot. 

TAG HEUER TOUT CARBONE 

tag.jpg

L'Aquaracer se fait plus belle que jamais. La mythique montre de plongée de TAG Heuer s'est dotée, cette année, d'une finition aux tons sablés magnifique. Disponible en trois coloris (Bleu, jaune et or rose), elle se pare de touches de carbone sur le cadran et la lunette, insérées dans un boîtier en titane de 41 mm, étanche à 300 m. Sportive et ultra-légère, elle sera le compagnon idéal de toutes les activités nautiques, même les plus extrêmes. 

Aquaracer Carbone, TAG Heuer, 3650 euros (version bleue).

OMEGA LA TÊTE DANS LES ÉTOILES

sp_dsotm_apollo8_31192443001001_3_4_large_1.jpg

La conquête de l'espace est toujours au programme chez Omega. Alors que l'on va fêter le cinquantième anniversaire du premier pas de l'homme sur la lune en 2019 avec la mission Apollo 11, la manufacture suisse a sorti un splendide modèle, en 2018 : la Speedmaster Moonwatch "Dark Side of the Moon" Apollo 8. Elle rend quant à elle hommage à cette autre mission mythique, qui a été la première à voir la face cachée de la lune, en 1968. Dotée d'un boîtier de 44,25 mm en céramique et d'un bracelet en cuir noir très élégant, elle réalise un sans-faute. Le détail qui tue : un cadran squeletté taillé au laser pour laisser apparaître des cratères à la surface. 

Speedmaster Moonwatch "Dark Side of the Moon", Omega, 9000 euros.

De la CÉRAMIQUE CHEZ ZENITH

zenith.jpg

Un style vénéneux. Cette montre marque l'arrivée de la céramique dans la gamme Defy, de Zenith. Très contemporaine, la Classic Black Ceramic est une relecture brillante d'un modèle né dans les années 1970. Le cadran, largement et élégamment ajouré, en étoile, laisse voir une très belle mécanique, insérée dans un boîtier de 41 mm. Quant au bracelet, en plastique noir, il s'intègre parfaitement dans le tout, sans ostentation excessive. 

DEFY Classic Black Ceramic, Zenith, 6500 euros.

L'AVENTURE SELON HAMILTON  

hamilton.jpg

Un hommage aux héros de l'aviation. La marque américaine Hamilton, habituée aux terrains difficiles, propose cette année la Khaki Aviation Day Date auto. Dotée d'un mouvement automatique, comme son nom l'indique, elle conviendra à tous les baroudeurs, avec son boîtier en acier de 42 mm, étanche à 100 m, et son bracelet en cuir couleur cognac. Un garde-temps idéal pour l'hiver, qui se portera très bien avec un blouson en cuir élimé, cheveux aux vents, sur une plage de Normandie. 

Khaki Aviation Day date Auto, Hamilton, 895 euros.

ROGER DUBUIS À TOUTE VITESSE

roger-dubuis-bucherer-blue-editions_stage-1.jpg

L'extravagance à l'état pur. La dernière réalisation de la maison Roger Dubuis est réservée à une clientèle (très) fortunée. L'Excalibur Aventador S Bucherer Blue Editions est en outre presque introuvable, puisque seulement huit exemplaires ont été réalisés. Sa source d'inspiration est évidemment la Lamborghini qui porte le même nom, l'Aventador S, un bolide d'exception. Animé par un moteur V12, il a d'ailleurs inspiré les horlogers, tout en leur donnant des maux de tête, puisqu'ils ont dû spécifiquement modifier la position des balanciers du calibre afin de leur donner une forme en V. Inaccessible mais tellement séduisant

Excalibur Aventador S Bucherer Blue Editions, Roger Dubuis, 232 000 euros.

Vous aimerez aussi

Les modèles de la montre connectée de Huawei sont vendus entre 399 et 699 euros, selon les finitions.
Montre connectée La Huawei Watch disponible en France aujourd'hui
vol Nouveau braquage à Cannes
Le premier ministre chinois, Li Keqiang, et le président suisse Ueli Maurer, à Kehrsatz, près de Berne, le 24 mai 2013 [Fabrice Coffrini / AFP]
Commerce Horlogerie: protocole d'entente entre la fédération suisse et la Chine

Ailleurs sur le web

Derniers articles