Le plein de sensations à Val-d'Isère

[©DR]

Avec ses 300 km de pistes, ses remonte-pentes dernier cri et sa haute altitude (1 850 mètres), Val-d’Isère mériterait le titre de reine des neiges. La station savoyarde reste l’une des destinations incontournables pour les sports d’hiver.

Il faut dire qu’elle a plus d’un argument. Les sportifs plébiscitent l’étendue du domaine et son accès rapide. Les remontées mécaniques sont performantes : la nouvelle télécabine de La Daille peut transporter 2 800 personnes en une heure.

valdisere-00009108.jpeg

[©DR]

Beaucoup de pistes sont particulièrement rudes, à l’instar de la légendaire noire face de Bellevarde, à faire au moins une fois dans sa vie de skieur. Voulue par le champion olympique Jean-Claude Killy, elle est fièrement illuminée deux soirs par semaine.

Les débutants ne sont pas lésés pour autant : le massif de Solaise a été réaménagé il y a deux ans à leur intention. Pistes vertes et bleues permettent d’y approfondir son chasse-neige. Pour les cours, les écoles ne manquent pas (cours particulier 1 à 2 pers., 65 euros/h à Evolution 2).

Coté hébergement, la station fait dans toutes les gammes. Cela va du grand luxe avec la formule chalet service (Chalet Ô Valala, à partir de 36 000 euros la semaine, 12 pers.). Pierre et Vacances propose, quant à lui, des appartements en résidences équipées à partir de 833 euros la semaine (4 pers.).

valdisere-00020947.jpg

[Le Chalet Ô Valala propose une prestation grand luxe ©LikeThisEmotions]

Plus économique, l’UCPA organise des stages tout compris pour les jeunes d’au moins 16 ans et les adultes (hébergement, pension complète, location de matériel, forfait, cours : à partir de 655 euros par pers.).

En dehors du ski, les activités sont nombreuses. BMW propose de s’initier à l’ice driving sur un circuit dédié (baptême à partir de 30 euros). On pourra également pédaler sur les sentiers avec un fat bike électrique.

valdisere-00007517.jpg

[©DR]

Et pour le réconfort après le sport, il y a l’excellente table Atelier d’Edmond de Benoît Vidal, deux étoiles au Guide Michelin. Le chef Benoit Vidal propose tous les midis un menu du marché à 55 euros. Il se décline en trois services mais comprend toute une série d'amuse-bouches et de mignardises savoureux. C'est fin, technique et riche en saveurs. Et imbattable pour son prix.

latelier_dedmond_cf.beauvois.jpg

[©F.Beauvois]

Pour le soir, La cave sur le comptoir propose de son côté la plus belle carte des vins de la station. Antoine Veuriot maîtrise son sujet : il est capable de recommander un vin tendance nature fait à partir d'un cépage savoyard oublié ou bien une belle appellation de bourgogne. A noter, quelques belles références sont servies au verre.

Enfin, difficile de faire l'impasse sur la Folie Douce et sa terrasse incontournable qui se remplit en un rien de temps. Cette année le site s'enrichit de trois caves : à vin, à cigare et à fromages.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles