Natation : entre compétition et émotion

Florent Manaudou, champion olympique du 50m nage libre.[JOSEP LAGO / AFP]

Trois semaines après la disparition tragique de Camille Muffat, son souvenir sera particulièrement présent lors des championnats de France de natation, qui commencent mardi à Limoges.

 

C’est un rendez-vous décisif. Les Championnats de France de natation en grand bassin, qui commencent mardi à Limoges, vont bâtir l’équipe nationale qui ira aux Mondiaux de Kazan (Russie) début août.

Les deux premiers de chaque finale valideront leur billet, à condition de respecter un chrono minimum a priori accessible. Mais ce Championnat national donnera aussi de premiers éléments à un peu plus d’un an des JO de Rio. "Kazan est un tremplin vers Rio et ça commence ici, à Limoges", a résumé Romain Barnier, entraîneur général de l’équipe de France et de Florent Manaudou.

 

Manaudou ambitieux

A l’Aquapolis, son poulain sera d’ailleurs l’un des plus attendus. Le petit frère de Laure s’alignera sur trois courses (50 m libre, 50 m dos et 50 m papillon) avec la victoire comme ligne de mire. "Je veux tout gagner, même si ce sera difficile sur le 50 m dos (face à Camille Lacourt)", a assuré Manaudou.

Yannick Agnel sera lui aussi sous le feu des projecteurs. Le champion olympique du 200 m devrait s’aligner sur la distance, mais aussi sur le 100 m.

 

 

L’émotion au rendez-vous

Reste à savoir s’il sera en forme physique et surtout mentale dans le Limousin. Car à l’image de Charlotte Bonnet, chez les femmes, sa préparation a été perturbée suite à la disparition, il y a trois semaines de Camille Muffat, qu’ils considéraient tous deux comme leur sœur.

L’émotion sera d’ailleurs palpable puisqu’un dernier hommage lui sera rendu avant le début des finales. Un film de quatorze minutes sera diffusé sur un écran géant, une minute d’applaudissements aura lieu et neuf portraits de la championne seront exposés dans le hall d’entrée du complexe aquatique.

 

 

Certains nageurs prévoient aussi des clins d’œil plus personnels dans le bassin ou sur le podium. Comme pour rappeler que la grande famille de la natation ne l’oubliera jamais. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles