Du sursis requis contre Nikola Karabatic

Nikola Karabatic au tribunal de Grande Instance de Montpellier. [PASCAL GUYOT / AFP]

Trois mois de prison avec sursis et 30 000 euros d'amende ont été requis lundi 22 juin contre Nikola Karabatic devant le tribunal correctionnel de Montpellier, dans l'affaire des paris suspects.

 

Trois mois de prison avec sursis et 30 000 euros d’amende. C’est la peine qui a été requise lundi, contre Nikola Karabatic par le Procureur de la République lors du procès des paris suspects.

Après les auditions des prévenus et témoins lors de la première semaine, les plaidoiries des parties civiles (la FDJ, la Ligue nationale de handball, le club de Montpellier et la Fédération française de handball) et les réquisitions du Procureur de la République ont animé la journée.

Et le magistrat Patrick Desjardins n’a pas ménagé la star du handball tricolore qu’il qualifié d’"enfant gâté du sport français"

 

Sursis et amendes requis contre Luka Karabatic

D’ailleurs pour lui, aucun doute là-dessus, il y a eu "tricherie", a-t-il asséné lors de son réquisitoire au tribunal de Grande Instance de Montpellier.

Le procureur reproche également au joueur de Barcelone, qui fait partie des seize prévenus jugés pour escroquerie, d’avoir "cautionné tout ça". "Il n’y a pas de place pour l’ignorance. Il n’y aucun pari qui a été pris dans votre dos", lui a-t-il lancé.

Il a requis trois mois de prison avec sursis et 20 000 euros contre Luka, le cadet des frères Karabatic. Les handballeurs pourront se défendre à partir de demain, mardi 23 juin,  à l’occasion du début des plaidoiries de leurs avocats.

 

Vous aimerez aussi

Handball Nikola Karabatic opéré du pied et forfait pour le Mondial
Handball Le PSG veut se consoler avec le titre de champion de France
Handball Montpellier sacré champion d'Europe

Ailleurs sur le web

Derniers articles