Rio 2016 : Camille Lacourt cible de la colère des Chinois sur les réseaux sociaux

Camille Lacourt est dans le viseur des internautes chinois pour sa déclaration peu amène à l’encontre de Sun Yang. [Icon Sport]

En s’en prenant au nageur Sun Yang, Camille Lacourt a déclenché une vague de commentaires insultants sur les réseaux sociaux. La plupart émanent d’internautes chinois. 

Le nageur australien Mark Horton y avait déjà eu droit il y a quelques jours lorsqu’il avait qualifié le nageur chinois Sun Yang de «tricheur dopé», c’est aujourd’hui le tour de Camille Lacourt. Le nageur français a ainsi déclaré «Sun Yang, il pisse violet ! Quand je vois le podium du 200 mètres nage libre, ça me donne envie de vomir». Une sortie qui ne passe visiblement pas du tout auprès des fans du champion olympique chinois. 

A lire aussi : Les Jeux Olympiques en direct : les Bleus l'emportent face au Qatar au hand

«Loser», insulte réccurente

S’il se connecte sur son compte TwitterCamille Lacourt pourra ainsi découvrir de nombreux commentaires insultants, la plupart du temps en langue anglaise. Le mot qui revient le plus est celui de «loser», les internautes chinois arguant que si le nageur français ne peut battre le champion olympique dans l’eau, il ferait mieux de se taire. Original quand on sait que les deux hommes ne concourraient pas dans la même catégorie. 

Sur la dernière photo postée par Camille Lacourt sur Instagram, les commentaires désobligeants se multiplient également. En mandarin, en anglais, en français (sauce Google traduction) ou en émoticônes (serpents et étrons reviennent avec une grande fréquence), les internautes chinois semblent prendre la défense de leur champion avec ardeur. 

 

Massage à 2h50 du matin! C'est assez bizarre mais c'est cool Merci le staff

Une photo publiée par Camille Lacourt Officiel (@cam_lacourt_off) le

7 Août 2016 à 22h53 PDT

capture_decran_2016-08-09_a_17.11.20.png

Avis aux nageurs internationaux, interdiction de critiquer Sun Yang, aussi intrigantes soient ses performances et les sanctions prises par la Fédération Chinoise à son égard.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles