Rio 2016 : quelles récompenses offre chaque pays à ses médaillés olympiques ?

En plus d'avoir réussi l'exploit de battre l'Américain Michael Phelps, Joseph Schooling recevra un chèque de 658.000 euros. [GABRIEL BOUYS / AFP]

En plus de l'or autour de leur cou, des récompenses attendent souvent les médaillés olympiques une fois de retour au pays. Mais selon leur nationalité, les montants ne sont pas (du tout) les mêmes.

Joseph Schooling, en plus d'avoir réussi à battre le champion olympique Michael Phelps au 100m papillon, va recevoir une belle enveloppe à son retour à Singapour. Dans son pays, les sportifs se voient offrir un chèque de 658.000 euros s'ils ramènent une médaille d'or.

A lire aussi : Comment les athlètes échappent-ils aux contrôles antidopage ?

Parmi les pays qui récompensent leurs athlètes en or en leur offrant de l'argent, on trouve :

Singapour : 658.000 euros

La Moldavie : 116.561 euros

La Roumanie : 69.700 euros + un revenu mensuel à vie

La Malaisie : 1.200 euros par mois à vie

La France : 50.000 euros

L'Indonésie : 15.900 euros par an

Le Nigeria : 1.760 euros

 

Du pouvoir, des appartements ou des saucisses 

Mais tous les pays ne choisissent pas de fournir du cash à leurs médaillés. Les appartements sont également des récompenses courantes. Les sportifs olympiques kazakhs par exemple, gagneront un appartement plus ou moins spacieux en fonction du métal de la médaille qu'ils rapporteront. L'Ukraine offrira également un appartement à son champion médaillé d'argent au tir à la carabine, Sergiy Kulish, en plus d'un chèque de 75.000 euros.

A lire aussi : Rio 2016 : les 10 sportifs les mieux payés des Jeux Olympiques

Les médaillés sud-coréens seront exemptés des deux ans de service militaire obligatoire. Ils pourront se contenter de deux semaines à l'armée. Les Russes, eux, gagnent en influence d'après le journal Komsomolskaya Pravda. Par exemple, trois anciens médaillés (Alexander Karelin, Nikolay Valuev et Svetlana Khorkina) sont aujourd'hui députés.

En 2008, un fast-food biélorusse a offert aux athlètes médaillés des saucisses gratuites à vie. Ce qui est toujours mieux que les Britanniques, les Norvégiens ou les Suédois qui, eux, ne gagneront rien du tout une fois revenus de Rio.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles