Des truffes rares et chères cette année

Les premières truffes de la saison se sont arrachées entre 700 et 800 euros le kilo dans le Périgord [© PASCAL GUYOT / AFP]

Les premiers marchés aux truffes ont commencé dans le Périgord et en Provence. Les champignons se sont arrachés à prix d'or.

A Carpentras (Vaucluse), le kilo s'est envolé à 500 euros vendredi dernier, contre 350 euros en 2014 sur la même période. Cette semaine, au marché de Sainte-Alvère (Dordogne), les prix ont oscillé entre 700 et 800 euros le kilo. Et ce n'est que le début de la saison, puisque comme chaque année, les cours risquent de flamber davantage à l'approche des fêtes.

De faibles quantités

«Je pense qu'à Noël, on ne trouvera pas dans le commerce une truffe à moins de 1 500 euros le kilo. C'est 20 à 30 % plus cher que l'an dernier», constate le gérant de la société Truffes du Roy, qui cultive le champignon à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône).

Partout en France, le constat est le même : cette année, la truffe est de belle qualité, mais elle se fait rare. En effet, alors qu'elle a besoin d'eau et de froid pour mûrir sous terre, l'été dernier a été exceptionnellement chaud et sec. Les quantités disponibles sont donc particulièrement faibles dans les paniers des producteurs.

Quelques grammes suffisent

L'offre est réduite, mais la demande, elle, ne faiblit pas. Car la truffe reste un produit phare, très apprécié des Français pour les repas de fêtes. Les consommateurs pourront d'ailleurs quand même se faire plaisir malgré la hausse des prix, relativisent les trufficulteurs. En effet, leur parfum est selon eux si puissant qu'il n'est pas nécessaire d'en acheter en grandes quantités : quelques grammes du diamant noir suffisent à parfumer un plat.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles