Amazonia, un héros de la jungle

Ce petit singe capucin, élevé en captivité, va devoir réapprendre à vivre.[Le Pacte Biloba Films Gullane]

Avec ses grands yeux ronds, Saï, fragile et désemparé, se retrouve seul face à l’immensité de la forêt amazonienne, suite à un accident d’avion.

 

Héros du nouveau film de Thierry Ragobert (La planète blanche) tourné en 3D, ce petit singe capucin, élevé en captivité, va devoir réapprendre à vivre dans ce monde qui lui est totalement étranger.

Une immersion pendant 85 minutes dans une région du monde à la végétation luxuriante, pour laquelle le réalisateur n’a eu recours à aucun trucage, ni image de synthèse.

 

Amazonia , de Thierry Ragobert. En salles.

 

 

 

Vidéo : un petit singe s’achète une boisson dans un distributeur

À suivre aussi

Interview Philippe Lacheau : "On est une grande bande de potes"
ciné Need for Speed, vengeance sur la route
ciné Quand le mariage dynamite les préjugés

Ailleurs sur le web

Derniers articles