Festival de Cannes : Alain Delon répond à la polémique

«On m’aime ou on ne m’aime pas. Mais on ne peut pas contester ma carrière», a affirmé Alain Delon. «On m’aime ou on ne m’aime pas. Mais on ne peut pas contester ma carrière», a affirmé Alain Delon. [BERTRAND GUAY / AFP]

Alors qu'il doit recevoir une palme d'honneur ce dimanche pour l'ensemble de sa carrière, Alain Delon fait l'objet d'une pétition qui dénonce notamment son homophobie. L'intéressé offusqué a réagi à ces attaques.

Le Festival de Cannes reste célèbre pour ses tapis rouges, ses stars, sa sélection de films... mais aussi ses polémiques.

Cette année, c'est au tour de l'acteur du «Guépard» d'être la cible de l'association américaine «Women and Hollywood». Cette dernière refuse qu'une récompense soit remise à un homme qu'elle juge «racisme, homophobe et misogyne» et a lancé une pétition qui a déjà été signée par plus de 21.000 personnes.

Face à ces accusations, Alain Delon s'est défendu dans un entretien accordé ce mercredi au Figaro. «Je ne comprends pas ce que c’est que ce truc. J’ai l’impression que son auteur cherche surtout à se mettre en valeur. Qui est-elle ? Et pourquoi maintenant ?», s'offusque-t-il.

Le comédien précise que ses propos, qui ont pu choquer en 2013 - quand il expliquait qu'un enfant avait besoin d'une mère et d'un père sur un plateau de télévision -, doivent être différenciés de son travail d'acteur. «On m’aime ou on ne m’aime pas. Mais on ne peut pas contester ma carrière», affirme-t-il.

Sa venue sur la Croisette ne semble pas compromise. Il peut par ailleurs compter sur le soutien de Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, qui a expliqué qu'Alain Delon «a le droit de penser ce qu'il pense».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles