Le théâtre Jean Vilar, à l’origine du festival Suresnes cité danse, va rouvrir ses portes

Le théâtre Jean Vilar de Suresnes rouvrira au public le 7 février. Le théâtre Jean Vilar de Suresnes rouvrira au public le 7 février. [Arnaud Kehon]

Alors que son incontournable festival de danses urbaines se déroule actuellement hors les murs, l’établissement construit en 1938 a fait peau neuve et rouvrira le 3 février. Des portes ouvertes sont organisées ce samedi et dimanche 18 et 19 janvier, avant d'accueillir à nouveau le public, dès le 7 février.

Connu pour avoir placé la danse hip hop sur le devant de la scène, en lançant en 1993 le festival Suresnes cité danse, sous la houlette de son directeur Olivier Meyer, le théâtre Jean Vilar s’apprête à rouvrir après neuf mois de travaux de rénovation, pour un montant de 4,2 millions d'euros. Fermé depuis mi-avril 2019, l’établissement réserve, pour l'année à venir, une belle programmation, conçue notamment pour sa nouvelle scène aux moyens techniques plus performants.  

Des grands noms au rendez-vous

Dans ce nouvel écrin, doté d’un plateau de 14 mètres d’ouverture et de 13 mètres de profondeur, deux pièces montées par des comédiens du Français tiendront notamment l’affiche. Clément Hervieu-Léger, sociétaire de la maison de Molière, y donnera « Une des dernières soirées de Carnaval » de Carlo Goldoni ( les 27 et 28 février), quand la troupe du Français, dirigée par Denis Podalydès, y présentera du 6 au 10 mars « Les fourberies de Scapin ». Un petit bijou drôle et piquant, candidat malheureux des Molières en 2018, reparti bredouille malgré quatre nominations, qui n'aurait jamais pu être présenté sur l'ancienne scène. 

A noter également, l’ancienne danseuse étoile de l’Opéra de Paris Marie-Agnès Gillot, l’inventif metteur en scène et comédien Michel Fau, le « chansonnier » François Morel, la compositrice et interprète Souad Massi, victoire de la musique en 2006, mais aussi le ballet de Lyon s’y produiront, entre autres représentations faisant la part belle à la jeune création.  

Un rendez-vous hors les murs

En attendant cette réouverture, la 28édition du festival Suresnes cité danse se déroule actuellement au théâtre André Malraux, à Rueil Malmaison. Rendez-vous emblématique de la scène hip hop, qui a fait émerger au fil des saisons une génération de chorégraphes et danseurs issue de ce mouvement, à la renommée aujourd'hui internationale tels que Mourad Merzouki ou Kader Attou, propose, chaque week-end jusqu’au 2 février, une plongée dans l’univers ultra créatif de ces artistes.

Fidèle au festival, Mourad Merzouki y reprendra l’une de ses dernières chorégraphies «Vertikal» (du 17 au 19 janvier), le chorégraphe Mickaël Le mer dévoilera de son côté sa nouvelle création «Butterfly» et son hip hop graphique (du 24 au 26 janvier).  Nawal Lagraa et Aït Benalla présenteront avec «Premier(s)pas», deux créations pensées pour dix artistes à la carrière prometteuse, interrompue par un accident de parcours. Des danseurs qui retrouvent la scène, comme une seconde chance.  

 

À suivre aussi

Théâtre Alexis Michalik va mettre en scène le musical culte de Mel Brooks «Les producteurs»
Théâtre Joël Pommerat réunit adolescents et robots dans un conte futuriste captivant
idées sorties 15 pièces de théâtre à voir en 2020

Ailleurs sur le web

Derniers articles