D'où vient la tradition de donner des «étrennes» ?

Le mot «étrenne» vient de la déesse de la santé, Strena. Le mot «étrenne» provient de la déesse de la santé, Strena.[© Superstock/SIPA]

En janvier, il est courant de donner des étrennes, c’est-à-dire de verser une somme d’argent à son gardien d’immeuble ou au facteur, pour montrer que l’on est satisfait de son service.

Une tradition dont l’origine remonte à la Rome antique. En effet, à l’époque, certains citoyens offraient à leurs proches, pour la nouvelle année, une branche de verveine en guise de porte-bonheur.

Selon la croyance, cette plante provenait d’un bois sacré, dédié à la déesse de la santé, Strena. Si cette divinité a donné son nom aux «étrennes», la coutume, elle, a peu à peu évolué.

Après l’offrande végétale, les Romains ont pris l’habitude d’offrir de la nourriture et de l’argent à leur empereur – vu comme le protecteur du peuple – et, plus globalement, à tous ceux qui leur rendaient service.

Cette coutume s’est ensuite démocratisée dans les pays occupés par Rome, notamment la Gaule.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles