D'où vient l'expression «bayer aux corneilles» ?

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'expression signifie aujourd'hui rêvasser.[© OJO Images/REX/SIPA]

Lorsqu’une personne est distraite, le regard dans le vague, on peut dire qu’elle «baye aux corneilles».

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, cette expression, qui est apparue au XIXe siècle, n’a pas de lien avec le fait de bâiller lorsque l’on est fatigué. En effet, le terme «bayer» est la forme ancienne du verbe béer, qui signifiait avoir la bouche grande ouverte.

L’image des corneilles, quant à elle, fait référence à l’oiseau, à l’époque très répandu en ville et surtout à la campagne. Or, ces volatiles représentaient un gibier sans intérêt pour les chasseurs, car ils étaient difficiles à attraper et n’offraient que peu de viande à manger.

Au sens propre, «bayer aux corneilles» signifiait donc rester bouche bée devant quelque chose de tota­lement insignifiant. Puis le sens de l’expression s’est réduit à la simple rêvasserie.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles