Comment éliminer la gueule de bois ?

La patience est le meilleur allié des lendemains de fête difficiles. [CC / jarmoluk / Pixabay]

En ce réveillon du Nouvel An, nombreux sont ceux qui prévoient de consommer de l’alcool et qui risquent donc de vivre un réveil difficile. Mais s’il n’existe pas de remède miracle contre la gueule de bois, quelques astuces peuvent aider à surmonter cette épreuve.

Les symptômes

Bouche sèche, marteau piqueur dans la tête, estomac barbouillé, nausées, vertiges... La gueule de bois n'intervient pas pendant le réveillon mais plusieurs heures après, quand le taux d'alcool diminue dans le sang. Elle atteint un maximum lorsque l'alcoolémie redevient nulle. La gueule de bois peut apparaître dès la consommation d'un verre, les femmes étant globalement moins «résistantes» à l'alcool que les hommes, mais elle touche pratiquement tout le monde au-delà de cinq verres.

Pour en venir à bout, chacun à sa technique. Mais si les recettes de grand-mère sont légion, les médecins s'accordent à dire qu'il n'existe pas de méthode miracle, et privilégient les conseils les plus simples. 

Boire de l'eau

La consommation d'alcool entraîne une déshydratation rapide à raison d'un litre d'eau perdu pour quatre verres d'alcool. Il est donc conseillé de boire de l'eau régulièrement et en grande quantité.

Pour varier les plaisirs, il est également possible de boire des jus de fruits ou de légumes non-acides (on bannit ainsi les jus d'agrumes), ainsi que des tisanes. 

En revanche, les médecins déconseillent vivement la consommation de café. La caféine présente dans cette boisson augmente le risque cardiaque (déjà élevé lors d'une gueule de bois) et contribue à déshydrater l'organisme. Pas question non plus de boire de la bière au réveil, comme le conseillent certaines méthodes, car cela ne peut qu'aggraver le mal.

Manger léger

Les spécialistes recommandent de manger avant de boire. A jeun, l'alcool passe, en effet, plus rapidement dans le sang. 

En lendemain de fête, il est également fortement conseillé de manger. Pas question en revanche de se jeter sur la junk food et autres aliments trop gras afin de ne pas trop solliciter votre foie, déjà mis à l'épreuve par l'émilination de l'alcool. Il faut également éviter de consommer des aliments trop salés, le sel provoquant la déshydratation. 

Un bouillon de légumes, des tartines de miel ou encore des oeufs sont ainsi parfaits pour récupérer. 

Se reposer et patienter

Contrairement à une idée reçue, l'exercice physique (ainsi que la douche froide) n'accélère pas le travail d'élimination de l'alcool de l'organisme. Il est ainsi préférable de rester dans un endroit calme, de se reposer et de laisser faire... le temps.

Le foie élimine l'alcool à raison de 0,10 à 0,15 g/l par heure. Ainsi, plus on aura consommé de verres d'alcool, plus longue sera son élimination. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles