Jim Cummings obtient le Grand Prix pour son film «Thunder Road»

Jim Cummings a obtenu le Grand Prix du Festival de Deauville pour son film «Thunder Road», le 8 septembre 2018[CHARLY TRIBALLEAU / AFP]

Son premier long-métrage relate l’histoire pas comme les autres d’un flic texan à la dérive. Il a été couronné samedi du Grand Prix par le jury présidé cette année par Sandrine Kiberlain.

Il est à la fois acteur, réalisateur, auteur, scénariste, producteur et monteur. Originaire de la Nouvelle-Orléans, en Louisiane (Etats-Unis), Jim Cummings, 31 ans, sait tout faire et a surtout le talent, en tant qu’interprète, de savoir faire à la fois rire et pleurer.

Il le prouve, avec brio, dans son premier film «Thunder Road», une tragi-comédie au titre inspiré d’une chanson de Bruce Sprinsgteen. Un coup d’essai transformé en coup de maître puisque récompensé lors de cette 44e édition du Festival du cinéma américain de Deauville. «Un film insolite, inventif, écrit, joué, réalisé et produit par un jeune homme à part. C’est une joie d’assister à l’arrivée d’une comète qui suscite le rire et les pleurs avec une singularité qui nous bluffe», a déclaré Sandrine Kiberlain, présidente du jury.

A la fois devant et derrière la caméra, Jim Cummings joue le rôle de Jimmy Arnaud qui sombre dans une folie douce à l’enterrement de sa mère où il se livre à un long monologue décousu et loufoque. De là, il tentera d’élever sa fille qu’il ne voit que rarement dans un monde vacillant. «C’est la version triste et sombre de moi-même. Si j’avais raté ma vie, j’aurais fini comme Jimmy», a expliqué le réalisateur lors de la conférence de presse organisée à l’issue de la projection du film le 6 septembre.

Influencé par les films de Pixar comme «Là-haut» (2009) ou «Vice-Versa» (2015), Jim Cummings qui en 2012 comptait parmi les «25 nouveaux visages du cinéma indépendant» selon Filmmaker Magazine, avait à l’origine présenté son «Thunder Road» sous la forme d’un court-métrage. Celui-ci avait fait forte impression au Festival de Sundance en 2016 où il avait été sacré du Grand Prix du Jury.

Personnage aussi drôle qu’attachant, ce jeune cinéaste est assurément un nom à suivre dans les années à venir. Malgré ce succès, Jim Cummings, qui «se sent à Deauville comme chez lui», garde la tête froide et fait preuve d’une grande humilité. «Tout le monde peut faire un film. Je n’étais personne en commençant cette aventure. Il faut juste beaucoup travailler, croire en soi et se lancer», avoue-t-il.

Le film «Thunder Road» sortira sur les écrans français le 12 septembre.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles