Pourquoi les pilotes d'avion utilisent-ils le terme «roger» ?

Un terme employé par commodité par les pilotes britanniques depuis les années 1930.[ © LOIC VENANCE / AFP]

Pour signifier qu’ils ont bien reçu un message radio, les pilotes d’avion ont l’habitude de répondre «roger».

Un terme inventé par les Anglo-Saxons au début des années 1930, lorsque l’aviation s’est démocratisée. Pour échanger facilement par radio et se faire comprendre malgré les interférences et le bruit des moteurs, les pilotes ont mis au point un code de communication.

Les mots longs et compliqués ont été rem­placés par des termes plus simples, commençant par la même lettre. ­Plutôt que de dire «received» (pour reçu), ils ont eu l’idée d’employer le mot «roger» – à prononcer «rodgeur».

Le terme a ensuite été associé à la lettre R dans l’alphabet radio britannique, avant de s’étendre dans le monde entier. L’habitude a persisté dans l’aviation, même si depuis 1956, l’alphabet phonétique de l’Otan utilise le terme «Romeo» pour la lettre R.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles