Hervé Mathoux : «De belles surprises pour l'émission des 10 ans du Canal Football Club»

Hervé Mathoux présente le Canal Football Club depuis son lancement en août 2008. Hervé Mathoux présente le Canal Football Club depuis son lancement en août 2008.[PAUCE/CANAL+]

Dix ans déjà. Lancé en août 2008, le Canal football club soufflera, ce dimanche, ses bougies à l’occasion d’un «Super Birthday» et d’une émission spéciale. Elle sera évidemment animée par son présentateur historique, Hervé Mathoux. Un maître de cérémonie, qui, entouré de ses consultants, a fait du «CFC» une référence dans le monde du ballon rond.

Quel sera le programme de ce «CFC» spécial 10 ans ?

Depuis la rentrée, nous avons reçu de nombreux invités très prestigieux avec Gianluigi Buffon, Antoine Griezmann, mais aussi Raphaël Varane, Eden Hazard ou encore Samuel Umtiti. Et il y aura encore de belles surprises, dimanche, encore un champion du monde puisque Corentin Tolisso sera le plateau. Et la journée entière sera consacré pratiquement au football avec notamment l’émission Intérieur Sport, consacrée à Patrick Vieira, puis un best-of et le Canal Football Club spécial.

Qu’est ce qui a fait la force de l’émission ?

Sa force première est d’avoir les images de Ligue 1. C’est la seule fenêtre en clair du championnat en France. Ensuite, c’est d’être à la fois une émission grand public, car elle est justement diffusée en clair, et d’avoir une grande qualité d’expertise, qu’on retrouve spécifiquement à Canal+, grâce notamment à ses consultants. C’est aussi au «CFC» que naissent les débats. On a conscience du poids de la parole qui est prise aussi bien par Pierre Ménès que Eric Carrière ou Habib Beye.

Y-a-t-il un invité que vous auriez aimé recevoir ?

On a quasiment eu toutes les stars du football français, parfois internationales. J’ai relativement peu de frustrations, mais quelques-unes comme par exemple Didier Drogba. On aurait aimé l’avoir. Malheureusement, il vient d’arrêter sa carrière et on ne l’aura pas eu sur le plateau.

Comment choisissez-vous vos invités ?

On a deux principes. On ne paye jamais un invité pour venir sur le plateau et on ne fait pas de d’anciennes gloires. On s’y est toujours tenu. On souhaite et on privilégie avant tout des joueurs encore en activité.

«les grands joueurs sont souvent les plus simples»

Est-ce compliqué de convier certains joueurs ?

On espère que cette période festive, qui nous a permis de recevoir de nombreux invités très prestigieux, va montrer à certains joueurs français, qui se prennent parfois un peu la tête, que les plus grands joueurs sont souvent les plus simples. Ils viennent en toute tranquillité et passent un bon moment. Quelque part l’exemple vient d’en haut. Quand on voit par exemple Gianluigi Buffon, qui est venu sans aucune exigence et a répondu avec beaucoup de bonhommie, on se dit que ce n’est pas si compliqué.

Justement, quel genre de relations avez-vous avec les joueurs ?

Quand ils viennent au Canal Football Club, ils sont un peu en dehors de leur zone de confort. Mais le rapport se fait très bien. Ils savent qu’on va leur poser des questions, mais ils savent aussi qu’il y aura de la bienveillance. Quelque part, ils viennent un peu se mettre en danger. Personnellement, j’essaie d’être chaleureux. D’autant que, parfois, ils ont besoin d’être un peu rassurés. Car ils peuvent jouer dans des stades devant 50 000 personnes, mais être beaucoup plus intimidés de se retrouver devant 200 personnes sur un plateau de télévision.

Vous êtes le seul à être présent depuis son lancement…

J’ai participé au processus de création de l’émission et je ne m’imaginais pas en être là dix ans plus tard. Je suis effectivement le seul à avoir fait l’intégralité des 433 émissions. Je les ai toutes faites sans aucune exception. C’est une forme de satisfaction d’avoir toujours répondu présent. Beaucoup de gens me disent avoir un peu rendez-vous avec l’émission et du coup aussi avec moi le dimanche soir.

Aimeriez-vous faire autre chose que de présenter le «CFC» ?

Ça peut me titiller de temps en temps de pouvoir commenter des matchs, mais, pour l’instant, j’ai donné un autre tour à ma carrière. J’ai fait du commentaire pendant quelques années et cela ne fait pas partie de mes priorités d’y revenir. Il y a beaucoup de personnes sur ce créneau à Canal+, qui sont de très bons commentateurs. Je vais laisser la place et ne pas courir trop de lièvres à la fois. Je vais plutôt faire quelques documentaires dans les mois à venir. Je suis d’ailleurs actuellement sur le projet d’un documentaire lié au football.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles