Pourquoi y a-t-il un fou au jeu des échecs ?

L'origine de cette pièce provient d'une erreur de traduction.[© carl juste/ap/sipa]

Au jeu des échecs, le fou fait figure d’exception. Car contrairement au cavalier ou la tour, il ne fait pas référence à une figure militaire. 

Cette différence est due à une erreur de traduction. Lorsque ce jeu arabo-persan a été inventé, cette pièce était l’«al-fil» ou «fil», ce qui signifiait éléphant, et dont elle avait la forme. Certains pachydermes, très puissants, combattaient en effet à l’époque dans les armées de ces empires.

Puis, à l’arrivée de ce jeu en France – via l’Espagne et l’Italie –, dans le courant du XVIe siècle, certains ont déformé le mot «fil» en le prononçant «fol», qui signifiait «fou».

La pièce du jeu a donc progressivement pris ce nom et perdu la forme de l’animal, au profit d’un personnage portant un bonnet à clochettes. Chez nos voisins ibériques, elle a aussi pris cette apparence, mais a conservé son nom de «alfil». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles