Les jeux de société font leur festival à Cannes

300 créateurs de jeux de société font découvrir, au grand public et aux passionnés, leurs nouveautés sur leurs stands. 300 créateurs de jeux de société font découvrir, au grand public et aux passionnés, leurs nouveautés sur leurs stands. [© Hervé Fabre ]

Du 22 au 24 février, le Festival international des Jeux, événement incontournable dédié aux jeux de société en France, fait son retour à Cannes pour une 33ème édition. L’occasion pour le grand public et les passionnés de se rencontrer et de se familiariser avec les dernières nouveautés du secteur. Rencontre avec Nadine Seul, la commissaire du festival qui nous en dit plus sur cette édition et sa vision de cette industrie.

Quel programme attend les visiteurs du festival fin février ?

Nadine Seul : Si on parle des visiteurs professionnels, les 300 exposants invités viennent par exemple pour rencontrer la profession, faire leur marché, trouver des jeux en avant-première, rencontrer les auteurs, les illustrateurs, les éditeurs, les distributeurs mais ils viennent aussi pour jouer et rencontrer leur public.

A Cannes, on a la chance aussi de regrouper tous les types de public puisqu’on a une offre de jeux de société dédiée à la fois au jeune public, aux ados, aux adultes, aux amateurs de jeux complexes ou bien de jeux d’ambiance, familiaux. C’est un festival interactif, si vous venez seul, en famille ou entre amis, des animateurs vous laissent la possibilité de tester plusieurs jeux et d’enchaîner les parties sur leurs stands.

cannes.com-vignette.jpg

© Hervé Fabre

L’As d’or, le graal pour les créateurs de jeux ? Comment le décrocher ?

N.S. : Oui, ce prix est le plus couru et le plus recherché par la profession. Il est décerné chaque année en ouverture du festival et récompense les meilleurs jeux de sociétés des 18 derniers mois dans trois catégories : Tout public, Enfant, et Expert. Parmi les 11 nominés cette année dans ces catégories, trois recevront l’As d’Or lors de la cérémonie d’ouverture. Le prix Tout public récompense un jeu familial accessible au plus grand nombre, le prix Enfant est destiné à un jeu qui séduit les plus jeunes mais aussi les parents autour de moments de partage et le prix Expert récompense un jeu plus complexe réservé aux geeks qui n’ont pas peur de passer 3 ou 4 heures pour découvrir un jeu.

La tâche des 9 membres du jury est titanesque puisqu’ils testent et évaluent près de 1000 jeux. Ce sont à la fois des professionnels et des journalistes spécialisés tous passionnés et reconnus. C’est un jury exigeant qui s’appuie sur un certain nombre de critères pour attribuer un As d’Or comme le plaisir du jeu et l’envie de rejouer mais aussi la qualité de conception, l’esthétique, l’originalité, la créativité...

Il y a des success story pour certains jeux, détenir un As d’Or a un impact sur les ventes ?

N.S. : Oui, je pense par exemple au jeu les Aventuriers du rail ou encore Azul qui en est déjà à 700 000 exemplaires vendus en moins d’un an. L’année d’avant, il y avait Unlock ! qui en est à sa 8 ème édition avec 800 000 ventes. Les éditeurs nous disent qu’il y a un impact, dès qu’on annonce les As d’Or, ils voient des commandes supplémentaires qui sont enregistrées par les boutiques et certaines font des vitrines spéciales pour les As d’Or par exemple donc ça a certainement un impact même si c’est compliqué à quantifier.

Comment se porte le jeu de société aujourd’hui ?

N.S. : On constate un nombre de jeux édités de plus en plus importants, la tendance est à l’augmentation chaque année sur le marché français et même mondial, c’est une constante depuis plusieurs années et je ne pense pas que ça va s’arrêter du fait notamment de la place de plus en plus importante que le jeu a auprès du public. On voit que le jeu s’installe petit à petit un peu partout en France, on recense plus de 1000 festivals et manifestations ludiques sur le territoire. Le jeu de société est aussi de plus en plus utilisé comme outil pédagogique dans les écoles, il permet aussi de garder un lien social et de maintenir cette capacité cognitive chez les personnes âgées. Par ailleurs, il est perçu maintenant comme un plaisir social basé sur les relations entre les gens.

samedi_sij_2017_hd-059.jpg

© Hervé Fabre

Justement, plusieurs bars à jeux de société existent en France, quel est votre ressenti par rapport à cela en termes de socialisation ?

N.S. : Un des grands atouts du jeu, c’est en effet cette socialisation, cette communication qu’il permet et autour de règles saines. Pour jouer, il faut respecter l’autre, et dans ce genre de festival, c’est fascinant car tout se passe dans la bonne humeur, la gentillesse, toutes les générations sont présentes, vous pouvez vous retrouver autour d’une table avec un adolescent de 16 ans et un papi de 80 ans. Sortir dans un bar à jeux, c’est l’occasion de sortir, de prendre un verre et en même temps de rencontrer des gens, il y a aussi des animateurs qui sont là pour vous expliquer les règles.

Comment vous analysez cette concurrence entre jeux de société et jeux vidéo ?

N.S. : Certes, le jeu vidéo est une concurrence pour le jeu de société car c’est une offre ludique supplémentaire mais je pense au contraire qu’il a contribué au développement du jeu de société. Les ados des années 1990 qui ont commencé à jouer régulièrement aux jeux vidéo ont totalement intégré la pratique ludique dans leurs loisirs et dans leur vie et devenus adultes, ils trouvent tout à fait normal de jouer à tous types de jeux dont des jeux de société.

33eme festival des Jeux de Cannes, 22-24 février 2019, Palais des Festivals et des Congrès de Cannes.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles