Eurovision : les candidats islandais et les danseurs de Madonna arborent des drapeaux palestiniens

Deux des danseurs de Madonna, venue interpréter deux titres dont un inédit, ont arboré dans le dos des drapeaux israélien et palestinien.[Orit Pnini / KAN / AFP]

La 64e édition de l'Eurovision qui se déroulait à Tel-Aviv (Israël) a été marquée par deux coups d'éclat politique. Des danseurs de Madonna, ainsi que le groupe islandais Hatari ont arboré des drapeaux palestiniens, samedi 18 mai.

Au moment des résultats, le groupe de rock qui s'était ouvertement montré critique de la politique de l'Etat hébreu, a déployé des banderoles aux couleurs palestiniennes, suscitant des sifflets dans le public. 

Les candidats islandais avaient clairement afficher leur soutien aux Palestiniens depuis leur sélection pour le concours. Il y a quelques semaines déjà, ils avaient défié le Premier ministre Benjamin Netanyahu, en l'invitant à un match de lutte islandaise. 

l'eurovision est «un événement apolitique»  

C'est passé un peu plus inaperçu mais deux des danseurs de Madonna, venue interpréter deux titres dont un inédit,  ont arboré dans le dos des drapeaux israélien et palestinien, dans ce qui ressemblait à un message de fraternité. 

Dans un communiqué, l'Union européenne de Radio-télévision (UER),  a précisé que la référence politique faite par les danseurs de la star américaine, ne figurait pas dans les répétitions telles que l'UER  les avait approuvées. L'Eurovision «est un événement apolitique et Madonna en avait été informée», a-t-elle souligné. 

Concernant Hatari, leurs agissements «contreviennent directement» aux règles du concours  et «les conséquences (en) seront discutées» par la direction de la compétition, a-t-elle affirmé. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles