Pourquoi dit-on «ne pas avoir un radis» ?

Une ­expression apparue dans le courant du XIXe siècle Une ­expression apparue dans le courant du XIXe siècle.[© Sierakowski/ Isopix/ Sipa]

Lorsqu’une personne n’a plus du tout d’argent, elle peut se plaindre de «ne pas avoir un radis».

Une ­expression apparue dans le courant du XIXe siècle, lorsque ce légume était alors vendu à un prix modique et donc échangé contre une toute petite somme d’argent.

A l’époque, il arrivait même qu’il soit offert dans certains bars et autres estaminets. Traditionnellement accompagné de sel, le radis servait ainsi à inciter les clients à consommer davantage, en stimulant leur soif.

Et alors que sa ­petite forme arrondie rappelait celle d’une pièce de monnaie de faible valeur, le sou, il est devenu commun d’utiliser le mot «radis» comme ­synonyme d’une très petite somme d’argent.

Au fil des années, ­l’expression est donc entrée dans le langage courant, utilisée encore aujourd’hui par ceux qui n’ont ­absolument plus rien dans leur porte-monnaie.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles