AppleTV+ : «See», «For All Mankind», «The Morning Show»... Les séries à voir à partir du 1er novembre

Gros budgets et castings quatre étoiles... Apple veut séduire les fans de séries [DR - AppleTV+]

Apple lance son service de streaming Apple TV+ ce vendredi 1er novembre avec notamment au programme des séries très attendues.

Pour faire sensation dans le milieu de plus en plus concurrentiel des plateformes de streaming où beaucoup rêve de mettre un terme au règne de Netflix, AppleTV+ - qui sera accessible contre 4,99 euros par mois après un essai gratuit de sept jours sauf pour les nouveaux acquéreurs d'un produit Apple pour qui l'abonnement sera offert pendant un an - débarque en effet avec du lourd, sur le papier du moins.

A noter que le service devrait proposer les trois premiers épisodes de certains programmes puis étaler la diffusion avec un épisode par semaine, une politique qui ne séduira peut-être pas les amateurs de binge-watching.

En attendant ses autres séries-événements d'ores et déjà annoncées telles que «Servant» de M Night Shyamalan qui sera disponible à partir du 28 novembre ou «Truth Be Told» avec Octavia Spencer et Aaron Paul, à voir à partir du 6 décembre, la marque à la pomme espère attirer en masse les abonnés dès l'ouverture de son service avec «The Morning Show», «See», «For All Mankind» et «Dickinson».

The Morning Show

Plongée dans les (impitoyables) coulisses d'une matinale américaine «The Morning Show» de Kerry Ehrin impressionne par son casting composé de Jennifer Aniston, Reese Witherspoon et Steve Carrell.

Si les fans de «Friends» se souviendront que les deux premières ont un jour partagé l'écran en jouant des soeurs, ce n'est cette fois pas sur le ton de la comédie que les deux actrices se retrouvent.

Bien ancrée dans l'ère post-MeToo, «The Morning Show» n'est pas sans rappeler la triste affaire du présentateur du «Today Show» Matt Lauer, puisque la série raconte comment un présentateur vedette (Steve Carrell) est viré de sa chaîne après avoir été accusé d'agressions sexuelles par ses collaboratrices.  

See

Crééé par Steven Knight (créateur de «Peaky Blinders»), «See» propulse Jason Momoa («Game of Thrones», «Aquaman») dans un futur lointain où tous les humains ont depuis longtemps perdu le sens de la vue.

Alors que la société s'est finalement adaptée à cette contrainte, l'équilibre des peuples vacille du jour au lendemain avec la naissance de jumeaux dotés de la capacité de voir de leurs ancêtres...

Réalisée par Francis Lawrence («Hunger games»), «See» aurait bénéficié de 15 millions de dollars de budget par épisode, de quoi en faire le blockbuster qui nous fera oublier «Game of Thrones» ? Réponse bientôt.  

For All Mankind

«For All Mankind» revisite l’Histoire en imaginant un monde dans lequel les Russes auraient été les premiers à fouler le sol lunaire, un univers parallèle au sein duquel la course pour la conquête spatiale n’a jamais cessé et qui voit l’Amérique projetter avec obsession d’explorer et de coloniser des planètes.

Joel Kinnaman y incarne un astronaute de la Nasa. Star de «The Killing» et «Altered Carbon», l'acteur suédois donne la réplique à Michael Dorman («Nos vies secrètes»), Sarah Jones («Alcatraz»), Shantel VanSanten («Les frères Scott»), Wrenn Schmidt («The Looming Tower») et Jodi Balfour («The Crown»).

Dickinson

«Dickinson» explore les contraintes de la société patriarcale du point de vue d'Emily Dickinson à l'heure de son passage à l'âge adulte, une artiste rebelle, secrète et solitaire, «une héroïne inattendue pour notre génération Y» comme la décrit Apple.

Hailee Steinfeld (vue dans «Bumblebee») campe la poétesse de génie de ce pseudo biopic, sous lequel se cache en fait un soap adolescent aux accents féministes.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles