«Escale fatale» : Aïssa Maïga incarne une mère courage dans un polar irlandais coup de poing à voir sur Arte

Aïssa Maïga incarne une mère prête à toutes les concessions pour donner une vie meilleure à ses fils [Spiral Pictures]

Arte diffusera la série « Escale fatale», thriller et chronique sociale sur un Dublin gangréné par les trafics, les jeudis 23 et 30 janvier à 20h55 à raison de trois épisodes par soirée.

L’histoire démarre en suivant une famille de réfugiés nigérians, composée d'Abeni (Aïssa Maïga) et ses fils, Isaiah (Aaron Edo) et Oba (Seán Edo), et secourue par la police italienne après un naufrage. Tous trois se retrouvent à Dublin dans un centre pour demandeurs d’asile aux allures de prison. Huit ans plus tard, leur requête n’a toujours pas abouti. Un matin, près du centre, la police découvre le cadavre d’une adolescente. Chargée de l’enquête, Jen (Lynn Rafferty) interroge les résidents…

Réalisée par David Caffrey («Peaky Blinders», saison 4), co-écrite par Stuart Carolan et l’auteure de best-sellers Jo Spain («La confession»), cette série est le fruit d’une collaboration entre Arte et la télévision publique irlandaise, et met en scène Aïssa Maïga. La comédienne française vue dans «Les poupées russes», «Bamako», ou encore «Il a déjà tes yeux» offre une vibrante interprétation d’une mère courage confrontée aux difficultés de l’immigration en Europe.

« J’ai tout de suite été happée par l’histoire, qui donnait l’impression d’être racontée à travers les yeux de cette femme, Abeni, dont on comprend le drame dès les premières minutes : la migration, la perte de son mari, puis l’arrivée en Irlande dans un cadre froid et institutionnel » explique-t-elle. Cette femme vit dans une précarité extrême, un grand isolement, et doit faire face à un challenge quotidien pour élever ses deux garçons (…) Avec elle, le drame social s’invite dans l’intrigue policière, mais sans aucun pathos. C’est un destin qui inspire l’humilité, à travers lequel le scénariste Stuart Carolan a dessiné, je crois, une figure maternelle universelle».

Deux femmes vaillantes dans un monde pourri

Le meurtre survenu près du centre mène la capitaine de police chargée de l'enquête sur la piste d’un réseau de prostitution et de trafics sordides au sein desquels les migrants sont les proies des malfrats en tout genre. Flanquée de collègues bas du front, et devant procéder avec un manque cruel de moyens, elle dévoile des trésors d'humanité et de pugnacité.

Cette deuxième figure courageuse de la série est campée par une très convaincante Lynn Rafferty. Slimane Dazi («Le prophète»), Barry Ward («Jimmy’s Hall»), Brian Gleeson («Peaky Blinders») complètent l’excellent casting de cette série coup de poing très réaliste.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles