Le sport plongé dans une infinie tristesse, par Pierre Ménès

Un hommage a été rendu à l'INSEP devant plusieurs centaines de sportifs et certains membres des familles des disparus.[LOIC VENANCE / AFP]

Le sport français est en deuil et orphelin de trois grands champions. Dans un accident d’hélicoptère odieux pour un jeu d’aventures, Camille Muffat, Alexis Vastine et Florence Arthaud ont tragiquement perdu la vie en Argentine. D’autres, comme Alain Bernard, Philippe Candeloro, Jeannie Longo et Anne-Flore Marxer, y ont miraculeusement réchappé.

 

J’avoue être assez consterné sur les débats et les sorties médiatiques concernant la télé-réalité. Mais cette polémique est hors sujet au regard de cette terrible tragédie. Des personnes ont perdu la vie. Des sportifs de renom, mais aussi des professionnels de la télé, et il ne faut pas les oublier.

Tous étaient en Argentine pour prendre du plaisir et en donner aux gens. Une fille comme Camille Muffat avait soif de genre d’aventures.
L’infinie tristesse qui nous frappe tous, depuis le début de la semaine, devrait être le seul moteur.

Ne jamais oublier que la vie est notre bien le plus précieux. Et qu’il faut savoir la savourer à chaque instant. Je pense très fort à ces trois figures du sport qui nous ont donné tant d’émotions et j’adresse mes condoléances émues à leurs familles dans ces moments de douleur insurmontable.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles