Ryanair accusé de faire pression sur ses pilotes pour consommer moins de carburant

Le syndicat allemand des pilotes Cockpit, a assuré jeudi suite à des atterrissages d'urgence d'avions Ryanair en Espagne pour cause de réservoirs vides, que la compagnie exerçait "une forte pression" pour faire des économies de carburant.[DDP] Le syndicat allemand des pilotes Cockpit, a assuré jeudi suite à des atterrissages d'urgence d'avions Ryanair en Espagne pour cause de réservoirs vides, que la compagnie exerçait "une forte pression" pour faire des économies de carburant.[DDP]

Le syndicat allemand des pilotes Cockpit, a assuré jeudi suite à des atterrissages d'urgence d'avions Ryanair en Espagne pour cause de réservoirs vides, que la compagnie exerçait "une forte pression" pour faire des économies de carburant.

La compagnie irlandaise Ryanair exerce "une forte pression" à ce sujet et dresse des listes des pilotes en fonction de leur consommation de kérosène, a dit à l'AFP Jörg Handwerg, porte-parole de Cockpit.

Il a indiqué que la quantité de kérosène emmenée par avion était fixée en partie par des règlements. Mais au-delà du minimum légal, le pilote décide de quelles réserves il a besoin "pour plus de sécurité". C'est le cas, en particulier quand il dessert des aéroports très fréquentés où il faudra probablement effectuer des tours avant de pouvoir atterrir.

M. Handwerg a souligné qu'au-delà de Ryanair le carburant était "un facteur de coût important surtout pour les compagnies à bas prix" et que de manière générale "beaucoup de compagnies" faisaient passer des instructions aux pilotes sur les moyens de consommer moins.

"Les droits des pilotes sont bafoués" et ces derniers "ne peuvent plus assumer leurs responsabilités", a déploré le porte-parole.

Les autorités aériennes espagnoles ont ouvert une enquête sur Ryanair après que cette dernière ait demandé en juillet à faire atterrir en urgence trois de ses avions faute de kérosène.

La compagnie irlandaise conteste le terme d'atterrissages "d'urgence" et a assuré que "tous les vols de Ryanair (opéraient) avec les niveaux de kérosène requis".

À suivre aussi

Insolite Le pilote d'un vol Rome-Tel Aviv dessine un avion dans le ciel
Le 737 MAX de Boeing, impliqué dans deux accidents et qui avait été homologué et autorisé à voler par le régulateur aérien américain en 2017, a depuis été cloué au sol à travers le monde [Jason Redmond / AFP/Archives]
Aviation Boeing accusé d'avoir caché des documents cruciaux sur le 737 MAX
Aviation Les corps des victimes françaises du crash d'Ethiopian Airlines rapatriés samedi

Ailleurs sur le web

Derniers articles