Bertile Burel, cofondatrice et PDG de Wonderbox : "Partager des expériences"

Bertile Burel, cofondatrice et PDG de Wonderbox. [© wonderbox]

Faire partager des expérien­ces en offrant une boîte à activités. C’est le concept lancé par Bertile Burel et son mari James Blouzard il y a neuf ans, baptisé Wonderbox. Aujourd’hui, il s’est imposé sur le marché. Pour la cofondatrice et PDG de la société l’entreprise ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

 

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans cette aventure ?

En 2003, nous revenions d’un tour du monde avec mon mari, chargés en souvenirs : randonnées en Mongolie, plongée en Australie… L’idée a germé de faire partager ces expériences et ces émotions en proposant une offre de cadeaux axée sur les loisirs.

 

Quel est le concept ?

L'idée est d'offrir un cadeau simplifié. On choisit un thème, par exemple la vie de château, et c'est la personne qui recevra le coffret qui choisira la date et le lieu de son choix parmi des centaines de propositions. L'avantage c'est de ne pas avoir à réserver de date pour celui qui offre. Par ailleurs le destinataire ne voit pas le montant du cadeau.

 

Quel bilan tirez-vous depuis la création de la société ?

C’est la satisfaction de constater nos réalisations. Nous avons vendu près d’1,2 million de coffrets en France en 2012. L’entreprise emploie 200 salariés à temps plein et 7.000 indirectement. Nous avons choisi de développer l’entreprise étape par étape. Et nous entendons poursuivre notre développement.

 

Quelles sont les Wonderbox les plus sollicitées ? Et vos nouveautés de cette année?

Les coffrets «Bulle de bien-être» et «Nuit insolite» avec ses nuits en cabanes dans les arbres, roulottes, yourtes mongoles… connaissent un franc succès depuis plusieurs années.

Pour ce Noël, nous faisons le grand écart, avec parmi nos nouveautés, une gamme de mini-coffrets à petits prix (25 euros) et des coffrets haut de gamme, baptisés «Wonderbox exception» (de 150 à 500 euros).

 

Noël : La sélection cadeaux de Direct Matin

 

À suivre aussi

Hubert Védrine : «Je pense que la priorité absolue est de bloquer l'islamisme»
Interview Hubert Védrine : «Je pense que la priorité absolue est de bloquer l'islamisme»
Bernard-Henri Lévy : «la parole américaine ne vaut plus un clou dans cette région du monde»
Interview Bernard-Henri Lévy : «la parole américaine ne vaut plus un clou dans cette région du monde»
Interview NBA 2K20 : Entretien avec Tony Parker sur son profil de gamer, les Spurs et la saison NBA à venir

Ailleurs sur le web

Derniers articles