Les prix du pétrole poursuivent leur chute

Une plateforme pétrolière au large des côtes angolaises[AFP/ Martin Bureau]

Après le "Light sweet crude" lundi, le baril de Brent de la mer du Nord est passé hier matin sous la barre symbolique des 50 dollars, pour la première fois depuis avril 2009.

 

La tendance à la baisse de "l’or noir" se confirme, alors que les cours ont déjà baissé de plus de 56 % depuis la mi-juin. En cause, la surabondance de l’offre et les inquiétudes pesant sur la demande des consommateurs, notamment en Europe et en Chine.

En novembre dernier, le cartel de l’Opep avait décidé de maintenir son plafond de production à 30 millions de barils par jour, alors que les Etats-Unis et la Russie ont augmenté leur production ces deniers mois. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles