Loi Macron : la commission s'attaque au travail dominical

Le projet de loi d'Emmanuel Macron a été amendé en commission spéciale. [FRED DUFOUR / AFP]

La commission spéciale de l'Assemblée a apporté une modification au volet concernant le travail dominical dans le projet de loi pour la croissance et l'activité.

 

Voici venu le temps des concessions. La commission spéciale de l’Assemblée nationale s’est penchée, dimanche, sur les dispositions concernant le travail du dimanche dans la loi Macron.

Ce point étant très sensible à gauche, le rapporteur du texte a consenti à lâcher du lest pour convaincre certains députés de retirer leurs amendements.

Le texte initial prévoyait en effet que les commerces non alimentaires puissent ouvrir cinq dimanches par an sur simple demande, sans autorisation préalable.

Ce seuil a été supprimé par la commission, ce qui obligera les commerces à obtenir l’aval de la mairie ou de l'intercommunalité à chaque ouverture dominicale.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles